03 novembre 2016

La Chaise du maréchal ferrant

Une première rencontre pas entièrement convaincante avec Jacques Ferron, un écrivain considéré comme un classique de la littérature québécoise...

On ne s'ennuie pas et il y a plein de petits détails vraiment chouettes dans ce conte qui rappelle les légendes de type chasse-galerie avec en plus un petit côté politique puisqu'on y rencontre des personnages réels comme Maurice Duplessis et William Lyon Mackenzie King.  Il y est aussi question de plusieurs personnes portant le même nom, du diable qui a élu domicile dans une taverne de Montréal et d'une chaise magique qui permettra à un orphelin illettré de devenir sénateur.

Où donc est le bobo? J'ai en fait de la difficulté à le situer.  Peut-être est-ce le style d'écriture un peu archaïque (volontairement je suppose) ou l'abondance de termes régionaux qui m'étaient inconnus (l'action se déroule principalement dans le Bas du fleuve).  Toujours est-il que je n'ai pas réussi à m'intéresser vraiment à l'histoire.

J'aurais aimé un billet plus enthousiaste pour cette première participation à l'édition 2016 de Québec en novembre (cliquez sur le logo pour plus de détails) organisé par les copines Karine et Yueyin; j'espère me reprendre avec ma lecture suivante, La Chambre verte de Martine Desjardins.


La Chaise du maréchal ferrant de Jacques Ferron, 1972, 223 p.


http://moncoinlecture.com/2016/10/quebec-novembre-2016-5e-edition-recapitulatif-billets/

2 commentaires:

  1. Du coup je passerai sur celui là. ^^ *Marie*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il vaudrait mieux choisir une œuvre plus connue de l'auteur, comme L'Amélanchier!

      Supprimer