26 mai 2020

L'Adversaire

Quelle histoire à la fois fascinante et troublante, surtout lorsqu'on sait qu'il s'agit d'un fait vécu!

La vie d'un homme, considéré par tout son entourage comme un citoyen exemplaire, médecin renommé, bon père de famille, est en fait un tissu de mensonge!  Sentant l'étau se resserrer sur lui, il assassine femme, enfants, père et mère pour ne pas avoir à endurer la honte d'être découvert.  (Je ne divulgâche rien, tout ça est raconté dès le départ.)

Intrigué par ce fait divers qui défraya la manchette dans les années 90, Emmanuel Carrère décide d’approfondir le sujet et contacte l'accusé ainsi que de nombreux témoins. Il nous livre un récit absolument passionnant décrivant la véritable spirale de fabulations dans laquelle s'est enfoncé peu à peu un homme au départ plutôt ordinaire.

Seule la fin m'a un peu déçue.  La notion de pardon y est abordée d'un point de vue religieux, mais j'aurais aimé un contrepoint sur le plan strictement moral, ce qui aurait sans doute été apporté si Carrère avait écrit ce livre quelques années plus tard, lorsqu'il est devenu athée (comme il le raconte avec brio dans Le Royaume).

Une lecture qui donne froid dans le dos!


L'Adversaire d'Emmanuel Carrère, 2000, 221 p.

10 commentaires:

  1. Un bon souvenir de lecture pour moi aussi! C'est un sacré roman, sur une histoire glaçante.
    Et concernant la finale religieuse, elle se tient quand même à mon avis, dans la mesure où si je me rappelle bien, l'homme en question est bel et bien dans ce trip.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu as raison, ça se tient quand même. Mais c'est justement parce que le prisonnier est dans un trip religieux que ça aurait intéressant d'avoir un autre point de vue sur cette question.

      Supprimer
  2. Je suis intéressé. J'espère, le livre sera traduit en russe .
    Amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue sur mon blogue, c'est rare que j'aie des visiteurs estoniens! Malheureusement, je n'ai aucune idée s'il est ou sera traduit en russe...

      Supprimer
  3. je l'ai lu en début d'année http://ocommecolomb.blogspot.com/2020/02/ladversaire.html

    RépondreSupprimer
  4. Je suis ravie que tu aies aimé! J'avais trouvé ça super intéressant aussi. Je n'ai aucun souvenir de la fin, en revanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh je vais aller voir si tu as écrit un billet!

      Supprimer
    2. Oui, mais microscopique, comme tu as dû remarquer :D

      Supprimer
    3. Hihi! Des fois on est moins inspirée...

      Supprimer