01 août 2006

The Plot Against America

Il s'agit d'un roman dans la veine de ce que les anglophones appelent «alternate history». Que serait-il arrivé si...? Dans ce cas-ci, Philip Roth décrit son enfance au New Jersey durant la Deuxième Guerre mondiale telle qu'elle se serait peut-être déroulée si Charles Lindbergh, qui a réellement fait des déclarations pro-nazies, s'était présenté aux élections contre Franklin D. Roosevelt et les avait remportées grâce à sa grande popularité. Montée de l'anti-sémitisme, isolationnisme des États-Unis, victoires d'Hitler et du Japon, telles sont les conséquences plausibles imaginées par l'auteur. Tout est décrit de façon si réaliste qu'on doit sans cesse se rappeler que c'est en grande partie inventé! D'ailleurs, à moins d'être familier avec la biographie de M. Roth, ce qui n'est pas mon cas, il est souvent difficile de distinguer ce qui est lui vraiment arrivé de ce qui est inventé. Il est fort possible qu'il ait incorporé des anecdotes de son enfance afin d'ancrer son récit dans la réalité.



The Plot Against America, de Philip Roth, publié chez Houghton Mifflin.

2 commentaires:

  1. J'ai aussi lu ce livre et je l'ai trouvé très bon, comme presque tous les Philip Roth. Le problème d'identité est à nouveau très bien abordé ainsi que la crainte d'être une fois de plus rejeté.

    Ses hypothèses sont cependant tellement osée sur le plan politique que l'on se demande comment il va s'en sortir. Il faut d'ailleurs reconnaître qu'il utilise une solide entourloupe pour y arriver car faire sauver la démocratie américaine par la volonté d'une femme, antisémite qui plus est, paraît très gros pour l'époque.

    RépondreEffacer
  2. J'ai moi aussi trouvé la fin un peu tirée par les cheveux, mais sinon, un excellent livre. Je n'ai pas lu d'autres romans de cet auteur à part Portnoy et son complexe il y a si longtemps que je me souviens seulement l'avoir bien aimé! Tu peux m'en suggérer d'autres?

    Merci de ton commentaire, et bienvenu sur mon blog!

    RépondreEffacer