29 août 2006

Juliette Pomerleau

Le sujet principal de ce roman est la quête d'une vieille tante obèse à la santé chancelante pour retrouver sa nièce afin que cette dernière puisse s'occuper de l'enfant qu'elle a abandonné au berceau il y a une dizaine d'années. Les péripéties de ce roman sont amusantes à suivre, quoique d'un intérêt inégal par endroits, les personnages bien développés et attachants, mais on dirait qu'on n'est pas émotionnellement impliqué, si je puis dire. Je crois que c'est parce qu'on sent qu'il vaudrait sans doute mieux pour le petit garçon qu'on ne retrouve jamais sa mère, qui est présentée sous un jour antipathique presque jusqu'à la fin.

Dans l'ensemble, un livre divertissant, mais pas un chef-d'oeuvre comme l'avait été Le Matou.



Prochaine lecture: Ensemble, c'est tout, d'Anna Gavalda



Juliette Pomerleau, de Yves Beauchemin, dans l'édition du Club Québec Loisirs (aussi chez Québec Amérique). Pour cette édition, 1998, édition originale en 1989.

12 août 2006

How To Be Good


Ce roman, tout en étant très divertissant puisqu'arborant l'humour anglais que j'apprécie toujours, soulève des questions très intéressantes.

Qu'est-ce qu'être bon? Est-il suffisant de faire un travail utile, de contribuer à quelques oeuvres de charité, d'aimer ses enfants et de leur procurer un environnement sain et affectueux? Ou faut-il essayer de réparer les injustices de la société, au risque de s'aliéner ses voisins, sa famille et de mettre en danger le noyau familial? Où est la limite entre la bonté et la naiveté (voire la folie!)?

Il y a aussi la question de la différence, qui était également abordée dans About a Boy, du même auteur. Jusqu'où doit on faire respecter nos principes lorsque cela empêche nos enfants de s'intégrer à leur milieu, à un âge où le sentiment d'appartenance est si important?

La seule faiblesse du roman, à mon avis, c'est d'avoir utilisé le stratagème du guérisseur-miracle pour expliquer la conversion soudaine du mari d'un cynique convaincu en un ange de bonne volonté. Cela rend le récit moins crédible, à moins de croire à ce genre de choses, ce qui n'est pas mon cas... Autre aspect qui m'a semblé plus difficile à croire: si j'étais la mère de deux jeunes enfants, je ne crois pas que j'accueillerais de parfaits inconnus (l'étrange guérisseur, le jeune sans-abri) dans ma maison pour y habiter, je craindrais trop pour leur sécurité.



Prochaine lecture: Juliette Pomerleau, d'Yves Beauchemin.


How To Be Good, de Nick Hornby, publié chez Riverhead Books en 2001.

09 août 2006

Grave Secrets


Kathy Reichs est égale à elle-même dans cet excellent roman policier dont l'action se passe au Guatemala et à Montréal. En plus d'un suspense qui nous tient en haleine de la première à la dernière page, on y découvre une page de l'histoire du Guatemala dont on a peu entendu parler (à ma grande honte, je ne connaissais absolument rien de ce drame!), le génocide de la population maya par l'armée durant la guerre civile de 1962 à 1996. C'est toujours difficile de constater à quel point l'humain peut être bestial (et encore, ce terme est une insulte aux bêtes, qui ne commettent jamais ce type d'atrocités...). On se dit que ça ne pourrait pas arriver ici, que nous sommes plus civilisés que cela, mais qui sait?

Comme dans les autres oeuvres de cette série, on retrouve en filigrane les soubresauts de la vie amoureuse de l'héroine, ce qui permet d'équilibrer le ton du roman, qui serait bien lourd sans ces passages... Et comme d'habitude pour cette série, ne pas lire ce livre en mangeant, certains passages sont assez graphiques et peu ragoûtants!


Prochaine lecture: How to Be Good de Nick Hornby.



Grave Secrets, de Kathy Reichs, publié chez Scribner en 2002

The Plot Against America (suite)

La fin est un peu tirée par les cheveux, mais il y a sans doute des exemples de choses encore plus incroyables qui sont vraiment arrivées. Le seul défaut du livre est que certains passages où il énumère les personnalités présentes à un évènement sont un peu lourds. C'est sans doute plus intéressant pour ceux qui sont familiers avec l'histoire de la ville de New York... Je connaissais le nom du maire LaGuardia (surtout à cause de l'aéroport!) mais cela s'arrête là... Dans l'ensemble, un livre très intéressant et qui fait réfléchir. Parfois il s'en est fallu de peu pour que l'Histoire bascule...

01 août 2006

The Plot Against America

Il s'agit d'un roman dans la veine de ce que les anglophones appelent «alternate history». Que serait-il arrivé si...? Dans ce cas-ci, Philip Roth décrit son enfance au New Jersey durant la Deuxième Guerre mondiale telle qu'elle se serait peut-être déroulée si Charles Lindbergh, qui a réellement fait des déclarations pro-nazies, s'était présenté aux élections contre Franklin D. Roosevelt et les avait remportées grâce à sa grande popularité. Montée de l'anti-sémitisme, isolationnisme des États-Unis, victoires d'Hitler et du Japon, telles sont les conséquences plausibles imaginées par l'auteur. Tout est décrit de façon si réaliste qu'on doit sans cesse se rappeler que c'est en grande partie inventé! D'ailleurs, à moins d'être familier avec la biographie de M. Roth, ce qui n'est pas mon cas, il est souvent difficile de distinguer ce qui est lui vraiment arrivé de ce qui est inventé. Il est fort possible qu'il ait incorporé des anecdotes de son enfance afin d'ancrer son récit dans la réalité.



The Plot Against America, de Philip Roth, publié chez Houghton Mifflin.