08 juin 2012

The New York Trilogy (La Trilogie new-yorkaise)

Cette trilogie regroupe trois courts romans: City of Glass, Ghosts et The Locked Room (Cité de verre, Revenants et La Chambre dérobée).  Cette lecture me laisse un peu perplexe. De nombreux passages sont très intéressants d'un point de vue intellectuel, mais jamais je ne me suis sentie interpellée émotivement.  Comme ces oeuvres figurent dans les premières de Paul Auster, il est sans doute normal qu'elles soient moins fignolées, moins abouties (cela dit, je ne suis pas une grande spécialiste d'Auster, qu'on me pardonne donc ce jugement peut-être sans fondement!). On y retrouve déjà de nombreux thèmes et motifs qui lui sont chers: le pouvoir des mots, la marche dans New York, le cahier de l'écrivain, et surtout le personnage principal lui-même écrivain,  ce qui permet un tissage de liens entre l'écrivain et le personnage, et le personnage créé par l'écrivain-personnage, jusqu'à ce qu'Auster devienne lui-même un personnage de son propre roman... Sur le pouvoir des mots et du langage, j'ai trouvé passionnant le passage du premier roman où il est question de la langue originelle et de la tour de Babel, et j'aurais aimé qu'il développe encore plus ce sujet.

Bref une lecture que je conseille surtout aux fans de l'auteur, pour comprendre l'évolution de son oeuvre. Quant à moi, je ne me suis pas ennuyée mais je suis contente d'avoir suivi les suggestions de mes lecteurs lorsque vint le temps de choisir une première oeuvre pour découvrir cet écrivain!


The New York Trilogy de Paul Auster, 1985, 282 p. en version numérique. Titre de la traduction française:  Trilogie new-yorkaise.

9 commentaires:

  1. La trilogie est un ensemble de livres centrés sur l'intellect, pas sur les émotions donc ton ressenti est naturel.

    En revanche, je ne te rejoins pas pour dire que cet ensemble est inabouti, qui plus est du fait de sa jeunesse dans l'oeuvre d'Auster. Cette dernière est bien meilleure dans sa première période que dans la seconde (et c'est un euphémisme !). Ce que propose Auster depuis quelques années ne vaut pas ses premières oeuvres ; cela m'attriste profondément d'ailleurs...
    Donc je dirais, à te lire, qu'Auster n'est pas vraiment un auteur pour toi ;) Ou alors avec des livres comme "Brooklyn Follies" (un poil gnangnan à mon goût et carrément en-dessous de ce dont est capable Austeur), voire "Sunset Park" (inabouti pour le coup ;) pour un écrivain ayant de la bouteille).

    Je ne pense pas que le choix de lecture soit déterminé par "être fan" ou pas (car j'ai découvert Auster avec "Cité de verre" justement ;) et c'est ce livre qui m'a rendue fan) mais plutôt par la sensibilité du lecteur.

    RépondreSupprimer
  2. Il est dans ma LàL depuis longtemps en découverte de l'auteur et ton avis ne me décourage pas, il m'incite à me faire mon opinion
    bonne soirée (pour moi)

    RépondreSupprimer
  3. Flo: Comme j'ai dit, je ne suis vraiment pas spécialiste, donc je ne peux pas te contredire! ;-) Disons que j'aime bien qu'il y ait un équilibre entre les émotions et l'intellect, sinon une part ou l'autre de mon cerveau n'est pas satisfaite! C'est vrai que Brooklyn Follies est un peu léger, et c'est pourquoi je trouve qu'il convient bien pour un premier contact... J'ai ensuite lu Oracle Night et Book of Illusions que j'ai beaucoup aimés (je ne sais pas s'ils font partie de la première partie de son oeuvre ou de la deuxième, toutefois...). Sachant cela, aurais-tu un autre titre à me suggérer qui conviendrait à mes goûts?

    XL: Je serai curieuse de connaître ton avis!

    RépondreSupprimer
  4. Oh tu aurais pu me contredire sans problème ;)
    "Brooklyn Follies" est léger mais ne convient pas pour un premier contact avec l'oeuvre d'Auster parce que, justement, ce livre est très différent de ce qu'il écrit habituellement et donc il donne une image fausse de son oeuvre. Je suis un peu catastrophée quand je lis des billets élogieux sur ce livre de la part de personnes ne connaissant pas l'auteur car je me dis qu'elles se fourvoient en croyant qu'elles aiment ce qu'il écrit et qu'elles vont pouvoir explorer le reste de son oeuvre avec plaisir. C'est un livre qui induit en erreur. Si Auster accorde une place non négligeable à l'humain, je ne pense pas que ce soit cela qui l'intéresse en premier lieu, d'où un malentendu.

    "Le livre des illusions" est le livre que je recommande pour une découverte de l'auteur car, sans être son meilleur livre, il est un bon compromis entre l'intellect et l'émotionnel, entre un livre facile d'accès et malgré tout représentatif de l'univers austérien. Il est situé au début de la seconde période de son oeuvre, quand les choses ne s'étaient pas encore tout à fait dégradées ;)
    "Oracle Night" = seconde partie. De mémoire, c'est le livre qui a suivi "Le livre des illusions". Je l'ai lu en VO puis on m'a prêté la VF et, au final, en relisant mes billets d'époque, il est assez compliqué de savoir ce que j'en avais pensé :D (il faudrait que je le re-relise). J'en retiens que c'était également un livre charnière, typique de l'auteur et en même temps avec un glissement vers plus d'émotion.

    De fait, tu as certainement lu, avec ces deux derniers livres, les romans d'Auster les plus susceptibles de te plaire ;)

    En jetant un coup d'oeil à ma page "Lire Paul Auster", je pense au "Conte de Noël d'Auggie Wren" (c'est court comme un conte mais c'est très bien et si tu peux te procurer une version illustrée, c'est encore meilleur). Après, il te reste les scenarii et je pense surtout à "Lulu on the bridge" (tu peux aussi voir le film, très bien, avec Harvey Keitel, l'acteur fétiche d'Auster).

    Par contre, en termes de romans, à part son dernier, "Sunset Park", que, comme je te l'avais déjà dit, je trouve inabouti, je ne vois pas vers quoi t'orienter. Le reste est (majoritairement) soit pas assez émotionnel ("Mr Vertigo" peut-être ?), soit (minoritairement) franchement moyen.

    Désolée de ne pouvoir t'aider plus que ça :S

    RépondreSupprimer
  5. Flo: Merci pour tes suggestions, je note particulièrement le film puisque j'aime bien Harvey Keitel! Pour Brooklyn Follies, c'est vrai que cela peut être trompeur, je n'avais pas pensé à ça sous cet angle! Heureusement que j'ai été chanceuse avec mes pioches suivantes, Le Livre des illusions et Oracle Night!

    RépondreSupprimer
  6. Si tu aimes Harvey Keitel et veut prolonger la rencontre avec Auster alors tu peux voir tous les films tirés des scenarii d'Auster (à l'exception de "La vie intérieure de Martin Frost", tiré d'ailleurs du "Livre des illusions").

    En plus de "Lulu on the bridge", Harvey Keitel figure dans "Smoke" ["Blue in the face" en VO - oui, je sais, "Smoke", c'est aussi de l'anglais mais ce n'est pas moi qui ai choisi les titres ! ;D] dont "Le conte de Noël d'Auggie Wren" est le déclencheur (le réalisateur est Wayne Wang au côté d'Auster). Il joue le rôle d'Auggie Wren adulte et William Hurt joue celui de Paul Benjamin, pseudonyme qu'utilisa Auster pour son tout premier roman.

    La "suite", "Brooklyn Boogie" est une sorte de gros n'importe quoi. A l'issue du tournage de "Smoke", les acteurs sont partis en vrille et c'est un ensemble de mini-histoires que chacun raconte pour tenter de recréer l'ambiance de Brooklyn.

    Et puis, il y a "Lulu on the bridge", très différent du reste.

    Bref, tu pourrais bien aimer Auster sous un angle bien particulier ;)

    RépondreSupprimer
  7. Flo: Merci pour ces indications, je t'en donnerai des nouvelles!

    RépondreSupprimer
  8. Très intéressante cette conversation! Je n'ai plus lu Paul Auster depuis trop longtemps... Mais j'ai lu la plupart de ses premiers livres. Par contre, pas cette trilogie qui trône dans ma PAL depuis des années.
    Auster serait un auteur que je devrais relire.

    RépondreSupprimer
  9. Allie: C'est vrai que c'est intéressant, je remercie Flo pour toutes ces suggestions! Si tu te décides à lire la trilogie, je serai curieuse de lire ton billet!

    RépondreSupprimer