02 juin 2020

La Vie secrète des arbres

Quand la poésie s'unit à la science, ça donne un livre comme celui-ci, un livre qui nous fait rêver tout en nous instruisant.

On y apprend ainsi que les arbres communiquent entre eux, par leurs racines entrecroisées mais aussi en dégageant des composés chimiques que le vent transporte d'un individu à l'autre, ou encore par l'entremise de champignons...

On y apprend que les arbres ont une certaine forme de mémoire...

On y apprend pourquoi les arbres urbains ou ceux des boisés créés par l'homme sont beaucoup plus susceptibles aux parasites et aux mauvaises conditions météorologiques...

On y apprend que l'arbrisseau d'un mètre de haut, qu'on croirait vieux d'un an ou deux, est peut-être là depuis quarante ans, à attendre son heure...

On y apprend que le tremble (mon arbre préféré car le moindre souffle fait s'agiter ses petites feuilles rondes) peut créer un réseau de racines s'étendant sur des kilomètres à la ronde, d'où surgissent de multiples troncs; et que donc, ce qu'on pense être plusieurs arbres est souvent en fait un seul et même organisme...

Et je pourrais continuer comme cela longtemps!  C'est une lecture vraiment fascinante.  Je craignais qu'il n'y ait un petit côté ésotérique, mais non, tout est appuyé par la science, bibliographie à l'appui.   Seul petit défaut, on remarque parfois certaines répétitions, par exemple un même mot dont la définition est donnée plusieurs fois.  Cela me laisse conclure que ce livre est fait pour être lu petit à petit, et non pas tout d'une traite.  Certains commentateurs qui ont déjà des connaissances en botanique ont aussi relevé quelques imprécisions (certaines pouvant être dues à la traduction, d'autres non) ou généralisations.

Après cette lecture, une promenade en forêt ne sera plus jamais pareille!


La Vie secrète des arbres de Peter Wohlleben, traduit de l'allemand, 2015, 216 p.  Titre original: Das geheime leben des baüme.

2 commentaires:

  1. Génial!! Il me tente beaucoup, d'autant que j'ai récemment traduit un livre de vulgarisation scientifique qui parlait des arbres dans à peine trois paragraphes, mais trois paragraphes formidables. Il y avait des acacias qui préviennent les autres acacias quand des girafes viennent les manger, j'ai adoré!!! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a effectivement un chapitre sur les arbres qui communiquent entre eux pour se prévenir de l'arrivée de prédateurs ou de parasites. Ça devrait te plaire!

      Supprimer