21 avril 2009

Profondeurs

Ce roman a un cadre très original puisqu'il se déroule durant la première guerre mondiale, à Stockholm et dans un archipel d'îlots semi-désertiques de la mer Baltique. Le héros exerce un métier des plus inusités, celui d'hydrographe, c'est à dire qu'il est chargé de mesurer les fonds marins à l'aide de sondes et d'établir de nouvelles routes maritimes.

J'ai souvent de la difficulté à m'intéresser à des livres dont le personnage principal est antipathique. C'est pourquoi lorsque le personnage créé par Henning Mankell s'est mis, vers le milieu du récit, à manifester de plus en plus de tendances psychopathiques, j'ai failli abandonner. Mais le talent de l'écrivain est tel qu'on veut tout de même savoir comment l'histoire va finir. Je n'ai pas regretté d'avoir persévéré, car la fin est très réussie, j'en jubilais presque. De plus, le roman suscite des réflexions intéressantes sur la distance physique et émotionnelle, sur le mensonge, sur l'obsession, sur ce qui est enfoui au fond de l'eau comme au fond de nous même.

Si je félicite l'éditeur pour la beauté de la page couverture, qui reflète tout à fait bien l'ambiance grisâtre et froide du roman, je dois par contre m'insurger (encore une fois) contre la quatrième de couverture, qui révèle presque toute l'intrigue, y compris la fin! Fidèle à mon habitude, je ne l'ai lu qu'après avoir fini le livre, et je n'en revenais tout simplement pas!

Un mot enfin sur la traduction. Autant celle de la trilogie Millénium m'avait fait tiquer, autant ici c'est une réussite. On sent que Rémi Cassaigne y a mis le temps nécessaire, le style est parfait, on ne détecte aucune anicroche. Comme j'ai l'intention de relire cet auteur, notamment sa série de romans policiers mettant en vedette l'inspecteur Wallander, qu'on m'a chaudement recommandée, je ne peux qu'espérer qu'on a employé le même traducteur.

L'excellent billet de Catherine du Biblioblog (j'avais remarqué moi aussi la petite incohérence au niveau des dates).


Profondeurs de Henning Mankell, traduit du suédois, publié au Seuil en 2008. 344 p. La version originale, Djup, date de 2004.

25 commentaires:

  1. Toujours pas lu cet auteur, c'est lamentable... Il sort ici de sa série habituelle, non ?

    RépondreSupprimer
  2. Oui, c'est un roman historique et psychologique, et non un polar. Il a écrit trois autres romans en dehors de sa série Wallander.

    RépondreSupprimer
  3. C'est très bon, la série des Wallander... Connaissez-vous Andrea Camillieri, un auteur policier italien, avec son commissaire Montalbano?

    RépondreSupprimer
  4. Non, je ne connais pas du tout cet auteur. J'ai dans ma PAL un autre polar qui se déroule en Italie, un de la série de Donna Leon et son inspecteur Guido Brunetti. Je crois que l'auteure est américaine, cependant. Il paraît que c'est excellent...

    RépondreSupprimer
  5. Merci de signaler de n e pas lire la quatrième de couverture ! J'aime beaucoup cet auteur et pas seulement ses policiers : j'ai trouvé que Tea-bag était un très bon roman.

    RépondreSupprimer
  6. Toujours pas lu cet auteur!! Je suis minable!! :)

    RépondreSupprimer
  7. Effectivement, la question de la traduction est cruciale dans le cas de Mankell (à moins que tu ne parles le suédois?!) parce que mon premier contact avec lui a été tout bonnement désastreux (et malheureusement, c'est le tout premier roman de la série Wallender) mais par la suite, ça s'améliore.

    Merci pour l'info sur la quatrième de couverture! Ça tombe fichument bien, ma belle-mère m'a offert ce livre il y a quelques temps, alors je ne me ferai pas prendre!

    RépondreSupprimer
  8. J'aime beaucoup la série des Wallander mais je ne suis pas sûre d'accrocher à ce roman.

    RépondreSupprimer
  9. ce livre me tente assez, tout comme son dernier traduit en français, Le cerveau de Kennedy, qui a l'air assez original.

    RépondreSupprimer
  10. Suis une inconditionnelle de Wallander ! Alors, je note ce titre !

    RépondreSupprimer
  11. Kathel: Je note ce titre!

    Jules: On ne peut pas avoir tout lu! Mais il n'est pas trop tard pour bien faire...

    Blogue l'Éponge: Merci de m'avertir, la lecture du premier Wallander aurait pu me décourager de lire le reste de la série! Une fois avertie, ça devrait être moins pire...

    Manu: Je crois qu'effectivement ce livre est assez différent de la série des Wallander. Avec ce genre de sujet il faut être dans le bon état d'esprit.

    Zarline: Le titre est plutôt intrigant!

    Freude: J'espère que tu aimeras, même si je crois que c'est assez différent de la série Wallander!

    RépondreSupprimer
  12. Cela ne me tente pas trop...mais je suis tout à fait d'accord avec toi en ce qui concerne les 4èmes de couverture...c'est très agaçant!

    RépondreSupprimer
  13. Ahhh il n'est pas dans la même série que les autres! Mais bon, ce n'est pas comme si je l'avais lue, la dite série, hein!!! Mais un jour, un jour!!

    RépondreSupprimer
  14. Edelwe: Je ne comprends pas pourquoi les éditeurs font ça!

    Karine: Il ne fait pas partie de la série, mais est très bien quand même!

    RépondreSupprimer
  15. J'ai beaucoup aimé ce livre! C'est vrai que le personnage se révèle résolument antipathique et j'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteur parvient à amener le lecteur à s'en rendre compte petit à petit. A chaque acte qui révèle son côté psychopathe, on sursaute.

    L'atmosphère dégagée par le roman est quasi palpable. Bref, un très bon livre!

    RépondreSupprimer
  16. Keltia: tu as tout à fait raison, cette progression est très réussie!

    RépondreSupprimer
  17. A découvrir d'urgence donc ...
    Et hop je le note.

    RépondreSupprimer
  18. J'ai prévu cette lecture dont la couverture m'a attiirée l'oeil, Grominou ... Si, en plus, le thème est intéressant, que demander de plus ?!

    RépondreSupprimer
  19. J'aime les livres de la série des Wallander mais je n'ai pas encore lu les autres Mankell. Celui-ci me fait très envie.
    Je suis bien d'accord pour la traduction de Millenium.

    RépondreSupprimer
  20. Le meilleur de Mankell pour moi. ce texte est magnifique. Très émotionnel. A lire !!!

    RépondreSupprimer
  21. je trouve aussi la couverture très belle

    RépondreSupprimer
  22. Rien que la couverture donne envie de lire le livre ! Et ton billet confirme.

    RépondreSupprimer
  23. On m'a justement conseillé ce livre il y a peu, quelqu'un que j'aime beaucoup, alors que je n'aime pas du tout le style le plus répandu du répertoire de cet auteur. Et alors, je l'ai acheté. Et puis... ma moitié l'a offert à quelqu'un. donc.. c'est passé aux oubliettes. Je dois me le procurer à nouveau. Ce sera chose faite après ma PAL pour la rentrée littéraire qui est juste... ENORME !

    RépondreSupprimer
  24. On m'a justement conseillé ce livre il y a peu, quelqu'un que j'aime beaucoup, alors que je n'aime pas du tout le style le plus répandu du répertoire de cet auteur. Et alors, je l'ai acheté. Et puis... ma moitié l'a offert à quelqu'un. donc.. c'est passé aux oubliettes. Je dois me le procurer à nouveau. Ce sera chose faite après ma PAL pour la rentrée littéraire qui est juste... ENORME !

    RépondreSupprimer
  25. Lethée: J'espère que l'attente en aura rendu la lecture encore meilleure!

    RépondreSupprimer