01 juillet 2010

Le Charme des après-midi sans fin

Une très belle rencontre que cette sélection de notre club de lecture!  J'avais lu peu après sa sortie en 1985 Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer, que j'avais trouvé amusant mais qui m'avait laissé peu de souvenirs.  J'ai donc eu l'impression de découvrir un nouvel auteur lors de ma  lecture de ce récit autobiographique racontant une courte période de l'enfance de Dany Laferrière à Petit-Goâve, en Haïti.

Ce que j'ai trouvé le plus émouvant, c'est que ce jeune garçon vit dans une grande pauvreté mais ne s'en aperçoit pas, plus occupé à se balader avec ses copains Rico et Frantz, à éviter la belle Vava dont il est éperdument amoureux, à observer de ses yeux perplexes le monde étrange des adultes, avec ses bouleversements politiques et ses superstitions transmises de générations en générations.  Ce n'est pas ici que nous allons tout apprendre de l'histoire de ce pays, cependant.  Les évènements ne sont qu'évoqués, puisque tout est raconté du point de vue du gamin.  Celui-ci se préoccupe surtout de nous présenter une foule de personnages hauts en couleur et de tenter de comprendre, en vain, comment ce monde fonctionne!  Dans ce but, il se balade dans le village tous les après-midi après l'école, pour retourner, le soir venu, à la sécurité de la masure de sa grand-mère, l'indestructible et fière Da.

Dépaysement garanti!

Pour connaître l'avis des autres membres du Blogoclub, suivez les liens chez nos deux admirables organisatrices, Sylire et Lisa!  Aussi le billet de Vilaindéfaut.

Le Charme des après-midi sans fin de Dany Laferrière, Lanctot Éditeur, 1997. 203 p.

12 commentaires:

  1. L'histoire est racontée en effet du point de vue de l'enfant, mais ce qui m'a manqué, c'est que je n'ai pas trouvé que l'auteur nous fasse entrer dans le regard de cet enfant. Je me suis senti assez extérieur à cette histoire, sans jamais parvenir à partager son point de vue sur le monde.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai eu les mêmes sentiments que toi, un très joli moment de lecture qui me donne envie de lire d'autres romans de Dany Laferrière.

    RépondreSupprimer
  3. Moi aussi, j'ai remarqué cette capacité à vivre heureux dans un état proche du dénuement. Je crois que notre société de la "surconsommation" pourrait y puiser quelques enseignements.

    RépondreSupprimer
  4. En effet, c'est un sacré dépaysement! Je pense également continuer avec cet auteur.

    RépondreSupprimer
  5. Un joli roman. On a en effet la vision d'un enfant encore naïf pour certaines choses et déjà très mûr pour d'autres. J'ai beaucoup aimé.

    RépondreSupprimer
  6. Je n'ai pas lu celui-ci mais "le cri des oiseaux fous" et j'ai été vraiment séduite par la philosophie de vie de l'auteur et par l'amour de son pays.

    RépondreSupprimer
  7. Même après ma petite déception avec "Je suis un écrivain japonais", j'ai encore envie de lire Laferrière. Ton avis me fait croire que je préférerais celui-là alors j'ai noté !

    RépondreSupprimer
  8. Désolée pour le délai de réponse, j'ai été sans connexion internet pendant quelques jours!

    Cléanthe: Dommage, moi j'ai vraiment embarqué!

    Titine: Moi aussi je vais en lire d'autres, c'est certain!

    Armande: Tout à fait!

    Théoma: J'aime beaucoup ces livres qui nous font partager un mode de vie complétement différent!

    Midola: Très juste!

    Sylire: Je note donc ce titre pour une prochaine lecture!

    Marguerite: Je n'ai pas lu Je suis un écrivain japonais, mais je crois que celui-ci est d'un genre complètement différent.

    RépondreSupprimer
  9. Exactement comme toi, j'ai lu "Comment faire l'amour..." il y a 3 ans et je n'en gardais pas de souvenirs marquants. Celui-ci au contraire m'a bien plu et me donne envie de lire les titres où Laferrière parle d'Haïti.

    RépondreSupprimer
  10. Lapinoursinette: moi aussi j'ai mis ces titres sur ma LAL!

    RépondreSupprimer
  11. J'ai manqué le RV du club alors que je l'avais dans ma pile... les péripéties du voyage m'ont distraite!

    RépondreSupprimer
  12. Karine: Il n'est pas trop tard pour te joindre à nous! Surtout qu'il se lit très rapidement...

    RépondreSupprimer