03 novembre 2015

Six Degrés de liberté

Au lieu d'«une femme encore jeune», il dit qu'elle «dispose encore d’une tranche significative de son existence en aval».  Quel fin finaud ce Nicolas!

Comme dans les romans précédents de Dickner, on est dans le thème de la géographie, des voyages.  Les personnages principaux sont du genre à ne pas rentrer dans le rang, jamais.   Une jeune fille fascinée à la fois par l'idée d'évasion et celle de cachette, son ami d'enfance, un hacker de génie (oups, pardon, un pirate informatique, nous dit l'OLFQ), une ex-fraudeuse qui purge sa peine en travaillant comme consultante pour la GRC, sur la piste d'un mystérieux conteneur peut-être utilisé à des fin terroristes.

Trouvez-vous que la littérature québécoise est un peu lourde ces temps-ci?  Inceste, intimidation, suicide, maladie...  Cela fait du bien d'être dans une ambiance plus guillerette, des fois.  On peut compter sur mon cher Nicolas pour nous sortir de l'ordinaire et de la morosité. Même s'il y a dans ce roman quelques moments plus émouvants lorsque la jeune fille visite son père en CHSLD (passages qui m'ont rappelé bien des souvenirs parce que j'ai vécu la même chose il y a quelques années),  on est plutôt en mode léger, ici. Ce qui ne veut pas dire que ça se lise comme de la chick-lit, bien au contraire.  Comme dans Nikolski, on suit plusieurs trames à la fois, et il y a en plus un décalage temporel.  Il faut donc porter attention pour déceler les indices nécessaires.  Dickner ne souligne pas ces indications à gros traits, faisant confiance à son lecteur, ce que j'apprécie particulièrement chez lui.


Six Degrés de liberté de Nicolas Dickner, 2015, 380 p.

9 commentaires:

  1. Je l'ai demandé au Père Noël cette année :) En lisant ton billet, j'ai encore plus hâte de le découvrir !

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. J'espère que tu as été bien sage cette année et que ton souhait sera exaucé! ;-)

      Effacer
  2. Si j'ai le temps, je le lirai pour ce Québec en novembre, mais j'ai plein d'autres tentations qui me tendent les bras !!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. En effet ce n'est pas le choix qui manque! :)

      Effacer
  3. Oh oui du léger, ça fait du bien de temps en temps! Je note le nom de cet auteur!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. J'espère que tu le trouveras sans peine de ton côté de l'Atlantique!

      Effacer
    2. Quel titre conseillerais-tu pour le découvrir?

      Effacer
    3. Hmmm je dirais celui-ci, ou si tu aimes les nouvelles il y a L'Encyclopédie du petit cercle. (Je n'ai pas encore lu Tarmac, je ne peux donc en parler.)

      Effacer