01 juillet 2009

We Were the Mulvaneys

Alerte aux spoilers!! Comme ce livre est lu dans le cadre du Blogoclub et que par conséquent la plupart de ceux qui liront ces lignes ont aussi lu le roman, je me permets de dévoiler quelques éléments clés de l'intrigue, et je le permets aussi à ceux qui me laisseront des commentaires! Voilà, vous êtes avertis! (Et soit dit en passant, je suis toujours à la recherche d'une traduction pour le mot spoiler... L'Office de la langue française propose «gâcheur», c'est un peu boiteux, non?)

Préparez vos mouchoirs! Hé oui, j'ai versé quelques larmes, y compris dans l'autobus, où j'ai dû arrêter de lire ce pour ne pas avoir l'air d'une folle. Quelle excellente découverte que le choix du Blogoclub ce mois-ci! Et respectant parfaitement le thème de la famille qui nous avait été suggéré par nos super-organisatrices, puisque c'est avant tout d'une famille qu'il est question ici, une famille formant un tout qui est plus que la somme de ses parties, une famille avec ses codes, ses manies, ses surnoms. Une famille unie et heureuse qui sera brisée, éparpillée à cause d'un seul évènement, un viol, qui aura l'effet d'un tremblement de terre et affectera chacun de ses membres différemment.

Je ne connaissais Joyce Carol Oates que de nom, et je ne sais pourquoi je croyais que ce serait un peu mélo, un peu «kétaine»... Et bien pas du tout, enfin c'est très émouvant mais ce n'est pas que ça. J'ai été surtout épatée par la force des personnages, si bien décrits qu'on a l'impression de les connaître. Le seul personnage qui reste un peu flou est le fils aîné, Mike Jr, mais j'ai l'impression que c'est fait exprès: l'histoire est en grande partie racontée du point de vue du plus jeune garçon, qui finalement a peu connu son grand frère, celui-ci ayant quitté la maison assez tôt. J'ai particulièrement aimé le personnage de Marianne, la fille jolie et populaire, trop parfaite, qui suite au drame tentera de s'effacer physiquement et devra réapprendre à exister, à redevenir visible.

Si ce bouquin convenait bien pour le thème de la famille, il aurait aussi bien pu être choisi pour celui des États-Unis (Blogoclub du 1er novembre 2008). En effet, on y retrouve en arrière-plan de nombreux éléments ayant marqué l'histoire de ce pays durant les années 70 et 80: Guerre du Vietnam, crise des otages en Iran, etc. D'ailleurs, il y aurait sans doute un parallèle à faire entre l'évolution de la ferme familiale et celle du pays et de la société américaine. À ce titre, la vente de la propriété à une famille de yuppies en 1980 est significative. Oates fait aussi une critique assez vive de la classe moyenne et de son intolérance.

Je vais certainement lire d'autres oeuvres de cette auteure, mais comme je vois qu'il y en a «un char pis une barge», je suis ouverte aux suggestions...


Pour connaître l'avis des autres membre du club de lecture, il faut suivre les liens chez Sylire et Lisa. Il y a aussi les billets de Choupynette, Le Bibliomane, Kalistina (qui n'a pas aimé), Florinette...


We Were the Mulvaneys de Joyce Carol Oates, publié chez Plume en 1997, 454p. Titre de la traduction française: Nous étions les Mulvaney.

20 commentaires:

  1. Non ce n'est pas mélo du tout même si le début du roman le laisserait penser.

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi j'ai versé ma larme, à cause de ce cher Muffin. J'ai préféré de loin la deuxième partie (après le drame), beaucoup plus forte.

    RépondreSupprimer
  3. Comme je ne l'ai pas lu... je passe vite sur ton billet!!! Je reviendrai le lire plus tard!

    RépondreSupprimer
  4. Sylire: Oui, j'ai eu quelques craintes au début, mais finalement on passe par toute la gamme des émotions, du rire aux larmes! Et notre intellect est stimulé aussi grace à l'analyse psychologique des personnages, la critique de la société américaine, etc.

    Lisa: Ce cher Muffin m'a fait verser quelques larmes, moi aussi!

    Karine: Empresse-toi de le lire, je crois que tu devrais adorer!

    RépondreSupprimer
  5. Bon gros livre, mais j'ai préféré Mère disparue...puisque tu cherches des conseils de lecture!

    RépondreSupprimer
  6. Keisha: Merci, j'en prends bonne note!

    RépondreSupprimer
  7. J'ai lu un autre livre de l'auteur pour le club, n'ayant pas trouvé celui-ci en poche. Mais il reste sur ma LAL !

    RépondreSupprimer
  8. Le voyant sur pas mal de blogs avec de bons avis, je l'ai noté dans ma LAL.

    RépondreSupprimer
  9. Toi aussi tu es séduite... ça commence à faire beaucoup de monde... Mais dis-moi, c'est quoi "un peu ketaine" ?

    RépondreSupprimer
  10. Je ne lirai pas ton avis ni les commentaires alors. Je le ferai une fois que j'aurai découvert ce bouquin :D

    RépondreSupprimer
  11. Ys: Hihi, je me demandais bien si un lecteur européen allait tiquer sur ce mot! Vois ici une assez bonne explication: http://fr.wiktionary.org/wiki/qu%C3%A9taine

    Ankya: Je vais aller lire ton billet car je cherche d'autres titres de cette auteure à mettre sur ma LAL!

    Lillybook, Belledenuit, Praline: J'espère que vous aimerez!

    RépondreSupprimer
  12. Vous avez ecrit que on peut vous recommender les livres interessantes. Alors, je vous conseille les livres de Borges: Ils sont certainement traduites en francais. Ce tres frappant que vous n'avez pas ecrit quelques choses sur ces livres.. est-ce que c'est vraiment possible que vous ne avez pas lu? Ou je me gourre peut-être?

    RépondreSupprimer
  13. Borges manque effectivement à ma culture! Avez-vous quelques titres à me suggérer pour découvrir cet auteur?

    RépondreSupprimer
  14. Je pense que le livre le plus representatif pour cet ecrivan soi "Alef" (sans doute le plus connu parmi oeuvres de Borges). C'est un recueil de nouvelles, plein de poesie, sagesse et philosophie. Il y a longtemps que j'ai eu le plaisir de lire cet livre... Je vais le relire aujourd'hui:D J'ai lu les oeuvres de Borges (parmi eux: Alef) en espagnol. Il n'est pas ma langue maternelle, alors je ne suis pas sûr que je l'aie compris avec toutes les nuances de sens. Alors je vous serais reconnaissant de bien vouloir me faire connaitre vos opinions de cet livre:D Post scriptum: sur la votre liste des livres lus il y a des livres en anglais et en francais. Alors vous-etes polyglotte. Est-ce que vous parlez (ou en lire) aussi autres langues etrangeres?

    RépondreSupprimer
  15. Non malheureusement, je ne lis que le français et l'anglais... À mon grand regret!

    RépondreSupprimer
  16. Oates ne fait pas dans le mélo en général ! Contrairement à toi, je n'avais vraiment pas accroché comme écrit par ailleurs. J'avais détesté Corinne Mulvaney qui à mon sens ne se comporte pas comme une mère. J'ai vraiment eu pitié de Marianne.
    Je te conseille "Les chutes" qui est un de mes coups de coeur de cette année.

    Par contre c'est quoi ton histoire de char et de barge ? :D

    RépondreSupprimer
  17. Flo: Hihihi c'est une expression québécoise qui signifie tout simplement «beaucoup, une grande quantité» (telle que pourraient transporter un char et une barge!) :-D

    Merci pour la suggestion, je note!

    RépondreSupprimer
  18. je vous conseille, "délicieuses pourritures" (qui m'avait attiré au départ par son titre.. faut l'avouer.. je voulais lire un livre de cet écrivain et cela m'a semblait être parfait pour commencer.. et ça l'était!)
    "les chutes" et "sexy" sont très bien également..

    RépondreSupprimer