11 juillet 2012

Anansi Boys

À la lecture d'American Gods l'an passé (quoi? C'était en 2009?!? Mon doux que le temps file...), j'avais bien compris qu'entre Neil et moi c'était le début d'une belle amitié. J'avais adoré son humour et son intelligence, et aussi le fait qu'il respecte mon intelligence à moi, ma capacité de faire des liens (et d'utiliser des ouvrages de référence à bon escient là où ma culture mythologique faisait défaut).  Le seul petit hic, ce qui avait empêché ce roman d'être cité dans mes coups de coeur annuels, c'est que le personnage principal n'était pas vraiment sympathique, ayant un caractère un peu froid et détaché (ce qui était voulu, on en apprenait la raison à la fin du bouquin).

Dans Anansi Boys, on retrouve un peu le même style d'histoire et les mêmes qualités, mais avec une atmosphère beaucoup plus chaleureuse et des personnages qu'on aimerait connaître «dans la vraie vie».  Apprenant qu'il est en fait le fils du défunt dieu-araignée Anansi, Fat Charlie est entraîné dans une suite d'aventures rocambolesques par l'arrivée d'un frère, Spider,  dont il ignorait l'existence.  J'ai ri, je me suis exclamée devant certains revirements de situation (ces temps-ci je lis souvent sur mon balcon, mes voisins doivent me penser folle à entendre mes couinements!), et moi qui suis arachnophobique, j'ai jubilé à l'arrivée d'une armée d'araignées! C'est vous dire la force de cette écriture!

Vraiment, j'ai beau me forcer, je ne trouve qu'un seul défaut à ce livre. Quelqu'un pourra dire à Neil de se laver les cheveux avant sa prochaine séance de photos promotionnelles? J'ai beau tenter de me persuader que, non non, c'est juste qu'il y avait une petite bruine ce jour-là à Londres, ça ne marche pas...



Les billets de Tamara, Cachou, Hydromielle (dont l'avis est à l'opposé du mien!), Thom (idem!!).  Décidément, des avis très contrastés!


Anansi Boys de Neil Gaiman, 2005, 336 p. Le titre de la version française est inchangé, bizarrement.

8 commentaires:

  1. J'ai bien aimé tous les livres de Neil Gaiman que j'ai lus jusque maintenant et j'ai toujours eu des retours positifs sur eux donc c'est sympa que tu partages les billets négatifs :). J'ai surtout fait ressortir de ceux-ci le côté lisse et linéaire du roman, chose que je n'ai jamais vraiment remarqué. Je tenterai donc car cela m'intrigue tandis que ton billet m'a vraiment donné envie! :) Et sinon, je suis entièrement d'accord avec toi : j'ai aussi envie de lui faire un shampoing! *_*

    RépondreEffacer
  2. Mademoiselle A.: Je suis toujours fascinée par les impressions diamétralement opposées que peuvent susciter un roman!

    RépondreEffacer
  3. Je veux lire celui-là depuis American Gods, malheureusement il est impossible à trouver en librairie :(

    RépondreEffacer
  4. GeishaNellie: Tu peux peut-être le faire commander par ton libraire?

    RépondreEffacer
  5. Bizarre ma relation avec cet auteur. J'ai beaucoup aimé american gods, j'ai celui ci en poche dans ma pal depuis au moins deuxans et j'ai aussi neverwhere que je n'ai jamais commencé. Pourtant, la quatrieme de couv et les themes m'attire, mais un je ne sais quoi me retient et je trouve toujours une bonne raison de lire autre chose.

    RépondreEffacer
  6. Mérydien: Lance-toi, tu ne devrais pas le regretter! Neverwhere est sur ma liste, et aussi Stardust.

    RépondreEffacer
  7. Merci ce livre m’intéresse énormément !

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira, merci de ta visite!

      Effacer