01 décembre 2013

Brave New World (Le Meilleur des mondes)

Houla!  Heureusement que je lisais ce bouquin, un des classiques fondateurs du roman d'anticipation, dans le cadre de notre club de lecture, le Blogoclub; sinon j'aurais sûrement abandonné après les deux ou trois premiers chapitres, qui sont d'un ennui carabiné!  Huxley nous y fait visiter une étrange «usine à bébés», ce qui lui permet de nous expliquer le fonctionnement de la société du futur qu'il a imaginée.  Passage nécessaire pour comprendre la suite, mais c'est long, c'est long!

Ce n'est que lorsque enfin on se concentre sur quelques personnages que cela devient intéressant.  On croit assister à un triangle amoureux, mais finalement c'est plutôt un choc entre deux civilisations qui se produit.  Celle dont proviennent la plupart des personnages,  où toute liberté d'expression est bannie, où les gens sont conditionnés avant même leur naissance à accepter leur condition sociale; et l'autre civilisation, celle des «sauvages», où la religion chrétienne mêlée à la mythologie amérindienne rythme chaque étape de la vie, où on est resté très proche de la Nature.  Finalement, ceux qui s'en tireront le mieux seront les rares individus à avoir conservé un certain libre arbitre!

Aldous Huxley est tout un visionnaire! Il a deviné notre société de consommation, axée sur le divertissement et sur la satisfaction immédiate des plaisirs.  Un classique qui manquait à ma culture, merci au Blogoclub de m'avoir «forcée» à le lire!

Extrait:
«"But why is it prohibited?" asked the Savage. In the excitement of meeting a man who had read Shakespeare he had momentarily forgotten everything else.
The Controller shrugged his shoulders. "Because it's old; that's the chief reason. We haven't any use for old things here."
"Even when they're beautiful?"
"Particularly when they're beautiful. Beauty's attractive, and we don't want people to be attracted by old things. We want them to like the new ones."
"But the new ones are so stupid and horrible.(...)"»

Pour lire l'avis des autres participants, suivez les liens chez nos super-organisatrices, Sylire et Lisa!


Brave New World d'Aldous Huxley, 1932, 265 p.  Titre de la version française: Le Meilleur des mondes.

20 commentaires:

  1. Effectivement, le début m'a paru interminable également. Je suis somme toute assez contente de l'avoir lu, ça manquait à ma culture. Mais ça s'arrête là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi j'ai eu plus de chance, passé les premiers chapitres j'ai vraiment apprécié!

      Supprimer
  2. Moi aussi, je suis contente de l'avoir lu car c'est un classique mais ce ne fut pas une lecture plaisir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage, dans mon cas ce fut finalement plutôt plaisant!

      Supprimer
  3. Je ne me suis pas ennuyée, mais je n'aurais pas pu le lire en anglais !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le style est quand même assez facile à lire, ce n'est pas du Shakespeare! ;-)

      Supprimer
  4. D'accord avec toi et les autres commentaires, je suis contente au final de l'avoir lu car c'est un classique mais une lecture laborieuse, surtout au début, comme toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement le début est pénible, c'est cette partie qui a le moins bien vieilli.

      Supprimer
  5. déception absolue pour moi et j'ai fini par arrêter la lecture à la page 200

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dommage, Denis, car j'ai trouvé la fin assez marquante et inattendue.

      Supprimer
  6. Pas lu... Il serait temps !!! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi qui lis beaucoup de classiques SF ces temps-ci! Si tu t'y mets, tu sauras qu'il faut s'accrocher pour les premiers chapitres...

      Supprimer
  7. Bon ben tu me rassures ainsi que les commentaires. Je bloque depuis des semaines sur le premier quart du livre. Pfff, j'ai bien dû mettre 2 semaines à lire le chapitre 3 (je crois), celui des dialogues croisés où on comprend rien ;-) Je n'ai pas pu le finir à temps pour le blogoclub mais je ne désespère pas d'en voir la fin et j'espère moi aussi être plus séduite par la suite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce chapitre m'a tellement interloquée que je croyais que mon exemplaire (numérique imparfaitement numérisé) avait un défaut et je suis allé voir une édition papier à la bibliothèque municipale pour comparer! C'est à cet endroit que j'ai failli abandonner moi aussi. J'espère que la suite te plaira comme à moi!

      Supprimer
    2. Ha ha ha, j'ai fait exactement pareil. J'ai aussi choisi la version numérique et je suis passée en librairie pour vérifier que le ch.3 de ma version n'emmêlait pas des passages différents ;-) J'en suis à la réserve et j'accroche plus qu'au début. J'espère le finir dans les prochains jours.

      Supprimer
  8. C'est amusant ce blocage de l'usine à bébés : je crois que c'est l'un des passages qui m'a le plus plu. On découvre progressivement l'étendue du "progrès" de la civilisation avant de passer à l'affrontement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais préféré qu'on nous accroche d'abord en nous présentant quelques-uns des personnages principaux.

      Supprimer
  9. Lu il y a des années... je me rappelle que j'avais eu aussi du mal avec le début mais le roman m'avait marquée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, à part Praline, nous sommes plusieurs à avoir eu de la difficulté avec les premiers chapitres!

      Supprimer