05 juillet 2014

Malavita

Décidément, plus ou moins par hasard, je m'en tiens à des lectures rigolotes ces temps-ci! Par contre, c'est un humour assez différent, plutôt noir, que celui retrouvé dans Malavita de Tonino Benacquista. Cela  ne m'a guère surprise puisque c'est le même que dans Saga, découvert il y a quelques années dans le cadre du Blogoclub.  Mais, alors que j'avais noté dans cette dernière oeuvre un certain essouflement dans la deuxième moitié, ce n'est pas le cas ici, je dirais même que le rythme s'accélère et que l'intérêt pour les péripéties vécues par cette famille de mafieux repentis que le FBI a relocalisé incognito dans un village de Normandie pour les protéger, est soutenu jusqu'au point final.

Pour vous donner une idée du genre d'humour, représentez-vous l'ancien caïd, qui se fait passer pour un écrivain, en train d'imaginer les morts les plus originales (enfermé vivant dans un congélateur, la tête sur le gril avec une brochette plantée d'une oreille à l'autre, etc) qu'il ferait subir à ses voisins parce que ceux-ci dénigrent sa technique de barbecue... 

«Sans le savoir, Fred vérifiait un théorème universel, qu'il se formula en ces termes: dès qu'un con essaie d'allumer un feu quelque part, il y en a quatre autres pour lui expliquer comment s'y prendre.»

Fait amusant, plusieurs coïncidences ont marqué cette lecture. D'abord, ma mère et moi avons toutes deux emprunté ce livre à la bibliothèque en même temps, sans s'être concertées!  Puis, remarquant que les deux adolescents vont au lycée Jules-Vallès, je me suis demandé qui était cet homme, dont il me semblait avoir remarqué le nom récemment dans un film, là encore sur la devanture d'une école (peut-être dans Dans la maison de François Ozon?). À peine quelques heures plus tard, j'ouvre la dernière édition de la revue Les Libraires, et je tombe pile sur un article retraçant la carrière de cet écrivain et journaliste du XIXe siècle!  J'adore ce genre de hasards!


Malavita de Tonino Benacquista, 2004, 317 p.

10 commentaires:

  1. On m'avait déjà dit du bien de ce livre qui semble un peu atypique.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oui, c'est d'un genre très original!

      Effacer
  2. Décidément, il faut que je le découvre celui-ci, je n'en entends que du bien, depuis le temps.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Effectivement je ne me souviens pas avoir lu de critiques négatives!

      Effacer
  3. Un roman que j'ai beaucoup aimé, un peu moins la suite (Malavita encore) parce que je trouvais que le concept était déjà "usé".

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Je vais sûrement lire la suite éventuellement, mais c'est vrai qu'elle n'était pas nécessaire!

      Effacer
  4. Je viens de le lire et j'ai beaucoup aimé ! J'hésite à lire la suite et à regarder l'adaptation...

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Ah je ne savais pas qu'il y avait une adaptation! Pas sûre que ça me tente...

      Effacer
    2. Je viens de voir la bande annonce et ça ne me tente pas trop finalement...

      Effacer
    3. Parfois il vaut mieux éviter les adaptations et rester avec nos propres impressions du roman. Ainsi je n'ai pas vu l'adaptation du Bonheur des ogres de Pennac ni celle de L'Écume des jours de Vian.

      Effacer