25 mai 2012

La Traversée du continent

Ce que j'aime le plus chez Tremblay, ce sont ses dialogues. Ça sonne tellement vrai, tellement «nous autres»!

«C'est ta tante Bebette! Comment ça va, pauvre tite-fille?J'espère que je te dérange pas dans ton souper? Hein? Comment ça, t'as fini depuis longtemps! Hein! Comment ça y est une heure plus tard chez vous! C'est quoi, ça le décollage horaire? Y fait déjà noir chez vous? Voyons donc, toi!»

Pour notre plus grand bonheur, nous retrouvons ici un personnage important des Chroniques du Plateau Mont-Royal, celui de Nana, la fameuse «grosse femme d'à côté», mais une Nana de 10 ans qui, au début du XXe siècle, quitte en pleurant la sécurité de la maison de ses grands-parents en Saskatchewan pour rejoindre à Montréal une mère dont elle se souvient à peine. La Traversée du continent, c'est donc l'histoire de ce voyage de trois jours en train, entrecoupé de trois escales où elle est hébergée chez des membres de la famille tous plus originaux les uns que les autres...  Pour cette enfant qui ne connaît que son village et les champs de céréales à perte de vue, chaque découverte, chaque nouveau paysage est un choc.

Jusqu'à l'arrivée à Montréal, jusqu'au punch final qui me donne déjà le goût de lire la suite!


La Traversée du continent de Michel Tremblay, 2007, 284 p.

11 commentaires:

  1. Et le plus fort, c'est que, même pour nous autres Français, les dialogues sonnent justes (si on ne tient pas compte du joual, bien entendu ;) )
    Chanceuse que tu es de commencer seulement cette traversée...

    RépondreSupprimer
  2. Aah je suis ravie que le début de cette Diaspora t'ait plu et crois-moi, ce n'est qu'un tout petit avant-goût car, je suis déjà persuadée que la suite du «voyage» va te plaire encire plus. Bonnes futures lectures.

    RépondreSupprimer
  3. Oui quelle chance de commencer seulement cette traversée; je les ai tous lus jusqu'au petit dernier (La grande mêlée), sniff...

    Comme ils sont dans ma bibliothèque, je peux recommencer mais le plaisir de la découverte n'est plus le même, ça va de soi.

    RépondreSupprimer
  4. InColdBlog: Je crois qu'il y a en effet quelque chose d'universel chez Tremblay, même si ça a l'air paradoxal de prime abord...

    Suzanne: J'ai lu effectivement quelque part que la suite était encore meilleure... Je vais me régaler!

    Anonyme: Bah, la relecture dans quelques années peut amener d'autres plaisirs, différents mais tout aussi intenses!

    RépondreSupprimer
  5. J'en ai lu 3 sur 4 de la série

    RépondreSupprimer
  6. Tout à fait d'accord Grominou; j'aime relire, c'est pourquoi mes auteurs préférés sont dans ma bibliothèque. Et je suis une inconditionnelle de Michel Tremblay; j'adore cet homme, et tout ce qu'il écrit.

    :)

    Anonyme de ce matin

    RépondreSupprimer
  7. Mirianne: donc encore 1 occasion de te délecter!

    Anonyme: Bonne relecture éventuelle!

    RépondreSupprimer
  8. Aaaaah j'ai le goût de relire les chroniques! Mais pourquoi suis-je allée m'acheter une édition collector... si énorme!

    RépondreSupprimer
  9. Karine: J'avoue à ma grande honte que je n'ai pas lu les Chroniques au complet, je me suis arrêté après le troisième, qui m'avait moins plu que les deux premiers...

    RépondreSupprimer
  10. Michel Tremblay a une superbe plume! J'avais bien aimé "Bonbons assortis" dont certaines nouvelles m'avaient fait franchement rire.

    RépondreSupprimer
  11. La Plume: Alors je te conseille Un Ange cornu avec des ailes de tôles et Les Vues animées, qui sont aussi des récits autobiographiques remplis d'humour, respectivement sur le thème de la lecture et du cinéma.

    RépondreSupprimer