22 septembre 2017

The Book of Lost Things (Le Livre des choses perdues)

Dans le Londres de la Deuxième Guerre mondiale, traumatisé par la mort de sa maman,  affligé d'une belle-mère et d'un demi-frère braillard, un adolescent se trouve transporté dans un monde fantaisiste.

J'ai d'abord eu un peu de misère à accrocher à ce roman de John Connolly, une revisite des contes de notre enfance, car je croyais que ce serait humoristique.  C'est du moins l'impression que m'avaient laissée les nombreux billets dithyrambiques que j'ai lus il y a quelques années*.  Or, si quelques passages sont en effet fort amusants (les sept nains communistes qui ont tenté d'empoisonner Blanche-Neige!), l'ensemble est plutôt noir, en fait.

Une fois l'ajustement mental effectué, je me suis prise au jeu et j'ai pu vraiment apprécier l'imagination débordante et un peu tordue de Connolly, et les nombreuses références aux contes de notre enfance ainsi qu'à d'autres œuvres (le chevalier Roland, tiré du poème de Robert Browning, et sa quête vers la tour de la Belle au bois dormant, c'est sûrement un clin d’œil à Stephen King!)  et oui, j'ai même versé quelques larmes à la fin.  Par contre, je n'ai pas été emballée par la plume de l'auteur, que j'ai trouvée un peu lourde.  Les répétitions de «David fait ceci, David pense cela», c'est sans doute pour recréer le styles des contes de fées, mais j'ai trouvé que cela desservait le récit, en fin de compte.

J'ai lu dans le catalogue de la bibliothèque municipale qu'il y avait deux versions de ce roman, une pour adultes, celle à couverture bleue (celle que j'ai lue), et une plus édulcorée, à couverture rouge.  Mais je n'ai pu valider cette information  nulle part, pas même sur le site de l'auteur.  Quelqu'un a de l'information là-dessus?


*P.S. Je viens de relire le billet de Karine de 2008, et je ne sais pas d'où me vient cette idée de drôlerie mais ça ne vient pas de chez elle!  Elle fait très bien ressortir le côté sombre, voire cauchemardesque,  du roman.


The Book of Lost Things de John Connolly, 2006, 339 p.  Titre de la traduction française: Le Livre des choses perdues.

2 commentaires:

  1. Réponses
    1. Je pense que cela pourrait te plaire, en sachant d'avance que c'est plutôt noir...

      Effacer