15 septembre 2014

La Grande Mêlée

Ce joli roman fait le pont entre deux séries de Michel Tremblay, La Diaspora des Desrosiers et Les Chroniques du Plateau Mont-Royal.  Il raconte les préparatifs du mariage de Rhéauna (qui deviendra la fameuse «grosse femme») avec son promis Gabriel, dont on a connu les parents dans les tomes précédents de La Diaspora.  Tremblay a eu la bonne idée de nous faire assister à la lecture de l'invitation aux noces par plusieurs des invités d'un bout à l'autre du Canada ou presque. Ce qui nous permet de retrouver avec grand plaisir certains personnages comme les tantes Bébette et Régina-Coeli et les cousines Ti-Lou et Rose.

Ce dont je me suis aperçue en lisant ce tome, c'est que j'aime vraiment beaucoup plus les passages qui mettent en scène des femmes.  Les hommes de Tremblay me dépriment un peu, ils sont souvent alcooliques ou faibles alors que les femmes, même pleines de défauts, sont plus énergiques, se complaisent moins dans leur malheur.  Il y a bien longtemps que j'ai lu Les Chroniques du Plateau, donc je généralise peut-être un peu trop mais pour La Diaspora j'ai vraiment cette impression.  Par exemple ici, lorqu'on parlait de Josaphat ou de Télesphore, j'avais hâte qu'on revienne à Rhéauna et sa famille.

Détail intéressant, en appendice, une chronologie passe en revue les différents romans, récits et pièces de Tremblay pour les situer dans le temps et dans les familles (du côté de Rhéauna et/ou de Gabriel).



La Grande Mêlée de Michel Tremblay, 2011, 273 p.

http://moncoinlecture.com/2014/08/quebec-en-septembre-2014-ouverture-depot-billets/

6 commentaires:

  1. C'est vrai que les "aventures" des femmes sont très bien rendues : il a un grand sens de l'empathie envers elle, Michel Tremblay ! J'ai aussi acheté "La traversée des continents", le début d'une trilogie, je crois que c'est l'histoire de la grosse femme quand elle était encore gamine. On peut les lire de manière un peu dispersée, penses-tu ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À l'intérieur d'une même série, il vaut mieux les lire dans l'ordre. Ainsi tu as très bien fait d'acheter La Traversée des continents qui est le premier de La Diaspora des Desrosiers et est excellent! Par contre je pense qu'on peut passer d'une série à l'autre dans le désordre sans problème.

      Supprimer
  2. oups : un grand sens de l'empathie envers elleS !!!

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  4. Oup's une mauvaise manipulation.

    J'écrivais donc dans ce message supprimé par moi-même (hihi) que La grande mêlée était une autre fort belle réussite dans le monde de Tremblay.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi ça m'arrive aussi ce genre de fausse manoeuvre!

      Supprimer