02 septembre 2014

Les Larmes de saint Laurent

Il y a quelques mois j'ai croisé sur mon lieu de travail une jeune femme que j'avais l'impression de bien connaître, mais que je n'arrivais pas à replacer.  Comme une amie d'enfance qu'on aurait perdue de vue...  Ce n'est que lorsque j'ai vu son nom sur un document que ça a cliqué.  C'était Dominique Fortier, dont j'avais beaucoup aimé les romans et traductions, au premier chef son Du Bon Usage des étoiles, un gros coup de coeur! J'ai failli retourner la voir pour lui dire combien j'appréciais ses oeuvres, mais j'ai pensé que cela n'aurait pas l'air trop professionnel d'aller faire la groupie...

C'est donc la plume d'une amie que j'ai eu le plaisir de retrouver ici, dans son deuxième roman. Qui est en fait presque trois romans en un, car il est composé de trois histoires séparées, et ce n'est qu'à la fin qu'on saura ce qui les relie.  La première se déroule au début du XXe siècle en Martinique lors de l'éruption de la montagne Pelée, puis aux États-Unis; la deuxième, à la même époque en Angleterre et en Italie, plus précisément à Pompéi et Herculanum dont on commence alors à peine à excaver les ruines; enfin la troisième de nos jours, à Montréal sur les flancs du mont Royal, dont on dit couramment qu'il s'agit d'un ancien volcan (tout comme l'auteure, j'ai su qu'il s'agissait d'une légende urbaine dont on nous a abreuvé toute notre enfance!).  Vous voyez donc un thème se dessiner, n'est-ce pas? Celui des volcans et autres forces telluriques.  Comme dans son livre précédent, Dominique Fortier incorpore des faits scientifiques à son intrigue, mais son style est tellement limpide que ça passe comme dans du beurre.

Fait cocasse, tout comme dans ma lecture précédente, au moment où je lisais un passage où il était question de corneilles, celles-ci se sont manifestées en arrière de chez moi, cette fois-ci en faisant un grincement infernal avec leurs serres sur la tôle du toit, juste au-dessus de ma tête!


Un excellent début pour l'événement Québec en septembre, organisé par nos chères Karine et Yueyin!


Les Larmes de saint Laurent de Dominique Fortier, 2010, 332 p.

14 commentaires:

  1. Je me rappelle avoir beaucoup aimé ce livre. Dominique Fortier a vraiment une belle plume !

    RépondreEffacer
  2. Une déesse des mots que cette auteure. Une lecture coup de coeur.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Mon préféré reste Du Bon Usage des étoiles, peut-être tout simplement parce que c'était le premier que je lisais d'elle!

      Effacer
  3. Oups, je me suis trompée de type d'identité dans on dernier commentaire, peux-tu l'effacer, s'il te plaît, je ne veux pas que mon nom apparaisse, merci. (du coup, efface aussi celui-ci, forcément...)

    RépondreEffacer
  4. Moi j'aime tous les Dominique Fortier, c'est simple! :)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Moi aussi jusqu'é maintenant c'est 100%!

      Effacer
  5. Ah zut, je ne comprends pas ce qui s'est passé. Je disais donc que j'ai bien aimé La porte du ciel de Dominique Fortier, et j'espère apprécier Du bon usage des étoiles. Je note celui-ci aussi !

    RépondreEffacer
  6. il faut que je découvre Dominique Fortier. Ce n'est pas faute d'avoir des livres d'elle dans ma pile, pourtant!

    RépondreEffacer
  7. J'ai adoré ce roman, encore plus que du bon usage des étoiles que j'avais déjà beaucoup aimé... je vais continuer à lire Dominique Fortier c'est certain :-)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Je te recommande aussi ses traductions, comme par exemple Une Maison dans les nuages de Margaret Laurence.

      Effacer