02 novembre 2014

Regain

Quelle beauté!

Une histoire d'amour magnifique, amour entre un homme et une femme mais aussi amour de la nature, de la terre.  C'est l'histoire de Panturle, qui reste seul dans son village que tous ont quitté.  Impossible pour lui d'imaginer vivre ailleurs, il reste là, mais la compagnie d'une femme lui manque!

J'ai adoré la plume de Giono, tellement évocatrice et pourtant dénudée.  J'aime sa façon de suggérer plus que de décrire.  Comme on est dans le sud de la France, on pense qu'on va se retrouver dans quelque chose de léger à la Pagnol, mais non, il y a un viol qui arrive comme une claque et d'autres scènes difficiles, la nature est âpre et exigeante, il faut être en parfaite harmonie avec elle pour survivre.  C'est une vie de misère mais éclairée de petits bonheurs, comme de s'asseoir dans l'herbe après avoir longtemps marché pour déguster un repas de saucisson et de pain frais.

Un roman qui pourrait bien se retrouver dans mon top 3 de l'année!


Regain de Jean Giono, 1930, 192 p.

2 commentaires:

  1. j'ai envie de lire Giono depuis longtemps, ton billet m'y incite
    et je ferai aussi quelques incursions dans le QÔT

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais aussi beaucoup aimé Le Hussard sur le toît, mais je crois que celui-ci est encore meilleur!

      Supprimer