21 novembre 2017

Au hasard la chance

(La Diaspora des Desrosiers, tome 6)


(Fait cocasse, les bibliothécaires de la ville de Montréal ne semblent pas s'entendre sur la place de ce tome dans la série: selon les succursales, il est classé tome 5 ou 6 dans le catalogue. Dans mon exemplaire, acheté à la vente de liquidation de la bibliothèque, c'est pourtant clairement indiqué tome 6, comme sur le site de l'éditeur Leméac! Sauf que la bibliothécaire a raturé le 6 et ajouté un 5 au stylo; c'est beau d'avoir des convictions!)

On m'avait prévenu que ce tome n'était pas le meilleur de la série...  J'ai donc diminué mes attentes, ce qui m'a permis de bien apprécier cette lecture, en fin de compte!  Je me suis attachée à cette Ti-Lou, prostituée de luxe qui décide, sur un coup de tête, de prendre sa retraite pendant qu'elle est au sommet de sa gloire et de quitter Ottawa pour s'établir à Montréal.  L'originalité du roman: en quatre chapitres, Tremblay nous présente cinq destins possibles, heureux ou malheureux, selon les choix que Ti-Lou fera en descendant du train. Et ce n'est qu'en épilogue qu'on saura lequel s'est finalement concrétisé.  On visite notamment un grand hôtel du centre-ville, avec ses décors élégants mais pompeux et ses conventions de l'époque victorienne (une femme ne peut entrer seule au bar de l'hôtel!).

Et comme toujours, l'humour et les dialogues piquants sont au rendez-vous!


Au hasard la chance (La Diaspora des Desrosiers, tome 6) de Michel Tremblay, 2012, 158 p.

http://moncoinlecture.com/2017/10/quebec-novembre-2017-billet-recap/

6 commentaires:

  1. Peut-être que les prochains mois québécois je me lancerai dans La Diaspora des Desrosiers ;-) Ton anecdote sur la bibliothécaire m'a fait rire ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que le premier de la série, La Traversée du continent est mon préféré! J'espère qu'il te plaira tout autant!

      Supprimer
  2. J'ai adoré lire tous les tomes de LA diaspora des Desrosiers. Cette série nous offre un regard nouveau sur les personnages des Chroniques du Plateau. Le petit dernier de Michel Tremblay (Le peintre des aquarelles ) nous permet de revoir ''Marcel'', Émouvant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'il m'en reste un ou deux à lire en plus de celui-là!

      Supprimer
  3. Je vais commencer par le 1... mais bon, on verra si je me rends là!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle chance tu as d'avoir encore toute cette magnifique série à lire!

      Supprimer