04 mars 2011

The Hound of the Baskervilles (Le Chien des Baskerville)

Comme Le Chien des Baskerville a été choisi comme lecture commune sur un forum auquel je participe, j'ai pensé que ce serait l'occasion idéale de découvrir l'oeuvre de sir Arthur Conan Doyle.  Car bien que l'image de Sherlock Holmes me soit familière parce qu'elle fait maintenant partie de la culture au point d'être devenue une série de clichés (la pipe, la casquette, etc), je n'avais jamais lu ne serait-ce qu'une ligne des romans!

Et quelle meilleure façon d'entrer dans cet univers que par ce recueil magnifique contenant 37 nouvelles et un roman, par coïncidence heureuse justement le titre choisi, recueil que j'avais dérobé dans la bibliothèque de Gropitou et qui végétait dans ma PAL depuis?  Non seulement reprend-il la présentation utilisée lors de la première parution des textes sous forme de feuilletons dans la revue The Strand il y a plus de cent ans (colonnes de journal, en-tête des sections, etc), mais en plus il est accompagné des illustrations originales! (Seul petit bémol, certaines images devançent l'action qu'elles représentent, ce qui peut gâcher le suspense à quelques reprises.)

Au creux d'un divan, enveloppée d'une couverture carreautée, il ne manquait que quelques scones avec mon thé Earl Grey fumant et je me serais crue transportée dans le Devonshire en 1887.

Car si l'histoire commence à Londres sur Baker Street comme il se doit, nous nous retrouvons bientôt dans la campagne anglaise, dans un manoir à l'ambiance lugubre perdu dans une lande brumeuse parsemée de rochers isolés, de ruines néolithiques et de bourbiers meurtriers dans la plus pure tradition des romans gothiques du XIXe siècle.  Sauf que dans ces romans-là, il n'y a pas les réflexions humoristiques du narrateur, ce cher Watson, pour alléger l'atmosphère de temps en temps!  Bien sûr, j'avais deviné une partie de l'énigme, mais était-ce parce qu'elle était prévisible ou plutôt parce que les mécanismes utilisés ont été copiés maintes et maintes fois depuis? Poser la question c'est y répondre.

Maintenant que la glace est brisée, je retournerai très bientôt visiter mes nouveaux amis de Baker Street!  Quelqu'un connaît une recette de scones?


L'avis de Nanou, celui, instructif, de Yueyin, celui de Lilly.

The Hound of the Baskervilles d'Arthur Conan Doyle, première parution dans The Strand Magazine en 1901-1902. 204 p.  Titre en français: Le Chien des Baskerville.

10 commentaires:

  1. Ce fut mon premier Sherlock Holmes quand j'avais 11 ans :) Depuis, je suis fan, même si je suis loin d'avoir lu toutes les aventures de ce détective !

    RépondreSupprimer
  2. Joëlle: Me voilà fan moi aussi!

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai pas tout lu de Sherlock, loin de là. Je suis un peu comme toi, en fait, j'avais lu quelques aventures ado mais j'avis l'impression de super bien connaître l'histoire et le personnage!

    RépondreSupprimer
  4. Karine: Il me semble que peu de personnages de la littérature ont marqué la culture générale à ce point!

    RépondreSupprimer
  5. Fan de polar, je ne suis pas tombée sous le charme de Sherlock.
    Peut-être mériterait-il un nouveau coup d'oeil.

    RépondreSupprimer
  6. Constance: Peut-être en effet... En VO si possible?

    RépondreSupprimer
  7. Non, je n'ai pas de recette de "scones" mais je les mange bien... Si tu as une adresse en France où l'on peut s'en procurer, je suis preneuse!

    RépondreSupprimer
  8. La plume: Je ne peux t'aider, je suis de l'autre côté de l'Atlantique!!
    ;-)

    RépondreSupprimer
  9. a ce que je vois, rien n'y manque ! campagne anglaise, manoir lugubre, lande brumeuse pleine de rochers isolés... tout pour une ambiance de détective !

    RépondreSupprimer
  10. Coralie: en effet, et d'ailleurs je crois que ça pourrait te plaire! Tu pourrais peut-être l'emprunter à la bibliothèque...

    RépondreSupprimer