07 juin 2013

Atonement (Expiation)

Ouf, quelle fin! J'en ai encore les larmes aux yeux...

Le roman commence sur un ton assez léger.  On est en 1935, dans un manoir cossu de la campagne anglaise. Une pré-adolescente fantasque enrôle de force ses cousins dans une pièce de théâtre qu'elle monte pour fêter le retour à la maison de son grand frère chéri. Sa soeur, début vingtaine, se dispute avec le fils d'une ancienne domestique au sujet d'un vase brisé. La mère, confinée dans sa chambre par la migraine, capte les moindres bruits de la maison.

Et pourtant, par la chaleur, par l'atmosphère de plus en plus lourde, on sent que l'orage s'en vient, que la catastrophe se prépare, comme elle s'en vient aussi à plus grande échelle, inéluctable, sur l'Europe entière. Et c'est à cause de l'innoncence et de l'entêtement de la petite Briony que surviendra le drame qui déchirera la famille.

On se retrouve ensuite cinq ans plus tard, en France, où l'un des personnages participe à un épisode peu médiatisé de la Deuxième Guerre mondiale, le retrait dans la débandade de l'armée britannique devant l'avancée des Allemands.  J'ai trouvée cette partie fascinante mais en même temps j'avais hâte de rejoindre les autres personnages! (Dans les premiers chapitres, on passait d'un point de vue à l'autre, alors qu'ici on se concentre sur un seul.)

Bon, je n'en dis pas plus pour ne rien révéler, à part que ce roman pourrait bien se retrouver dans les coups de coeur de mon bilan annuel, grâce à ses personnages bien campés et attachants, son écriture forte et imagée, et cette fin...  Il faut dire aussi qu'après une lecture plutôt intellectuelle, cela fait du bien de se faire brasser les émotions un peu!

Ce livre était la sélection du premier juin de notre Blogoclub -- eh oui! je suis encore en retard, quelle surprise!  (Pour connaître l'avis des autres participants, c'est chez Sylire et Lisa que ça se passe!)  Par le plus grand des hasards, il me permet aussi d'inscrire une première participation au défi Le Mois anglais organisé par Lou et Titine.


Atonement d'Ian McEwan, 2001, 372 p. Titre de la traduction française: Expiation.

11 commentaires:

  1. Je garde un excellent souvenir de ce livre, au point que McEwan n'a jamais réussi à me convaincre à nouveau !

    RépondreSupprimer
  2. Ravie que tu aies aimé (tout comme moi d'ailleurs).

    RépondreSupprimer
  3. Ce roman de Ian McEwan a eu un beau succès pour ce blogoclub. Je l'avais déjà lu et je suis ravie de voir que vous l'avez tous beaucoup aimé.

    RépondreSupprimer
  4. On a fini le roman dans le même état!

    RépondreSupprimer
  5. Flo: C'est vrai qu'après cela la barre est haute!

    Sylire: D'après ton billet, nos réactions ont été assez semblables!

    Titine: Je n'ai pas encore fait le tour de tous les billets, mais je crois que seuls quelques lecteurs ont été déçus. Et ça tombe vraiment bien pour le mois anglais! ;-)

    Karine: Je vais aller lire ton billet!

    RépondreSupprimer
  6. Au moins, je ne regrette plus de l'avoir proposé pour le blogoclub. ;)

    RépondreSupprimer
  7. Je l'avais lu en partie et jamais terminé alors que je l'appréciais beaucoup... tous vos beaux billets me donnent envie de reprendre ma lecture ! Merci à toi pour ce billet (PS personnellement j'ai beaucoup aimé "Sur la plage de Chesil").

    RépondreSupprimer
  8. Il est dans ma liste depuis très longtemps et comme j'avais beaucoup aimé Chesil Beach, je pense que cet auteur a une plume fantastique! Je le lirai.

    RépondreSupprimer
  9. Valérie: Dommage que cela ne t'aie pas été profitable, mais merci mille fois, au nom de tous les autres participants! :-D

    Lou: Il faut le reprendre! Je note Sur la Plage de Chesil puisque plusieurs personnes en parlent de façon élogieuse dans leurs commentaires!

    Jules: Je t'y encourage fortement! Connaissant un peu tes goûts, je pense que cela devrait te plaire.

    RépondreSupprimer
  10. Je dois être l'une des seules au monde à ne pas avoir aimé ce roman. Rien à faire. Je me suis rabattue sur le film en me disant que peut-être... Mais je n'ai pas plus aimé le film. Il y a quelque chose qui ne fonctionne pas pour moi... mais je n'arrive pas à mettre le doigt sur la raison pour laquelle je n'ai pas aimé. L'Atmosphère? L'histoire? L'ambiance? L'époque? Aucune idée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a parfois de ces rendez-vous manqués... Réessaye-le peut-être dans quelques années? J'ai lu plusieurs billets où une lectrice avait dû s'y reprendre à plusieurs fois, pour finalement l'adorer!

      Supprimer