21 juin 2013

Death comes to Pemberley (La Mort s'invite à Pemberley)

 En général je ne suis pas très attirée par les pseudo-suites de romans, c'est-à-dire les tentatives de poursuivre l'oeuvre d'un grand auteur, souvent effectuées par un écrivain inconnu ou en tous cas de moindre calibre. Mais ici, puisqu'il s'agit de P.D. James, reine du polar anglais, dont j'avais beaucoup apprécié la plume dans A Taste for Death, une aventure du commandant Adam Dalgliesh, je me suis laissée tenter.

Pour les non austenomanes qui ne reconnaissent pas du premier coup d'oeil le nom de la magnifique demeure du non moins magnifique Mr Darcy, précisons qu'il s'agit ici d'un roman policier qui se déroule dans le cadre de Pride and Prejudice (Orgueil et Préjugés) de Jane Austen. L'action se situe quelques années plus tard.

J'ai beaucoup aimé retrouver l'ambiance et les personnages du roman d'Austen. Cet aspect est très réussi, et il y a même quelques clins d'oeil aux autres écrits d'Austen, notamment Emma, ce qui bien sûr m'a fait jubiler!  Toutefois j'aurais aimé que le personnage d'Elizabeth soit plus à l'avant-scène, afin que ressorte mieux sa vivacité d'esprit et son humour piquant. C'est plutôt Darcy qui vole la vedette, et si on aime bien l'imaginer plongeant dans l'étang en chemise, ce n'est quand même pas le plus charismatique des héros!

Par contre, l'intrigue policière n'est sans doute pas la meilleure concoctée par Mme James.  Le suspense est bien amené mais la résolution de l'énigme est un peu plate, et j'avais deviné certains éléments dont un, notamment, aurait dû être envisagé par les enquêteurs.  Il y a quelques répétitions lorsque des faits sont racontés par plusieurs personnages différents, chacun selon son point de vue. À tel point que j'ai cru à un certain moment que j'étais revenue en arrière par mégarde! Cependant j'ai apprécié suivre le déroulement de l'enquête et du procès, version XIXe siècle. On est loin de CSI et autres Law & Order!

Quant à l'épilogue, où Darcy revient sur les événements de Pride and Prejudice pour expliquer ses actions à Elizabeth, il m'a semblé complètement inutile.   Ils sont mariés depuis plusieurs années, ils n'ont pas encore eu le temps d'y revenir?  Mais surtout, chaque lecteur est capable d'en venir à ses propres conclusions, on n'avait pas besoin que Mme James viennent nous imposer les siennes.

Bref, je recommande ce roman surtout aux fans d'Austen qui ont envie de retrouver son univers, et le déconseille aux amateurs de polars purs et durs!


Death Comes to Pemberley de P.D. James, 2011, 291 p. Titre de la traduction française: La Mort s'invite à Pemberley



14 commentaires:

  1. C'était pour ma part mon premier PD James... j'ai trouvé ce roman gentillet mais fort agréable... j'avais envie de retrouver les Darcy et c'était l'occasion :) Merci pour ce nouveau billet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lou, si tu aimes les polars, je te recommandes sa série avec le commandant Dalgliesh.

      Supprimer
  2. Tu as assez bien saisi ce que je lui reproche: la résolution trop facile! Elle a eu recours à une technique que j'ai trouvé artificielle (je ne veux pas écrire le mot fatidique pour ne pas spoiler les commentateurs, mais bon c'est cette manie qu'ont les méchants avant de passer à l'action...) Et j'ai aussi trouvé dommage que Elizabeth soit en retrait; je crois que je m'attendais inconsciemment à ce qu'elle en fasse une Miss Marple.
    En revanche, la partie juridique était super intéressante, elle s'est bien informée! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En même temps, il est assez normal historiquement parlant qu'Elizabeth ait eu un rôle effacé puisque les femmes étaient considérées presque comme des mineures devant la loi! Mais elle aurait pu avoir un rôle plus central, par exemple en étant un témoin important, en ayant elle-même découvert le corps.

      Supprimer
  3. Étant une fan d'Orgueil & préjugés, je vais le lire! J'ai lu pas mal de critiques (bonnes et mauvaises, les avis semblent mitiger), mais je tiens à me faire le mien!
    Ce n'est pas une suite à proprement parler, mais il existe une déclinaison de l’œuvre d'Austen: Le journal de Mr Darcy (Amanda Grange). Je ne sais pas si tu l'as lue? Il s'agit de la rencontre entre Darcy et Elisabeth mais de son point de vue à lui... pas mal!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai entendu parler, mais je n'ai pas été attirée; et jugeant d'après ma réaction à l'épilogue où Darcy donne sa version des faits, j'ai l'impression que je n'aimerais pas!

      Supprimer
  4. Dans ma pile depuis sa sortie... J'ai lu une quantité impressionnante d'Austeneries depuis les années. Mais bizarrement, j'ai super peur d'être déçue par celui-ci. Peut-être parce que j'en attends plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Essaie de ne pas placer la barre trop haute, et tu devrais apprécier!

      Supprimer
  5. Grande fan de Jane Austen j'ai bien sûr lu ce livre mais je n'ai psa aimé. J'ai trouvé que les personnalités des personnages avaient changé et Elizabeth plutôt niaise.(http://mrsblovesbooks.canalblog.com/archives/2012/12/11/25781609.html)
    je te rejoins sur l'intrigue policière. PD James a fait bien mieux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai trouvé moi aussi qu'Elizabeth manquait un peu de piquant! Heureusement cela ne m'a pas empêchée d'apprécier cette lecture.

      Supprimer
  6. Des lustres que je n'ai pas lu PD James, mais qu'est-ce que j'ai pu l'aimer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce pourrait être l'occasion de renouer, mais seulement si tu es aussi une fan d'Austen!

      Supprimer
  7. Premier PD James pour moi aussi, je ne peux donc juger de son talent d'auteure de polars, mais pour retrouver des personnages qu'on a beaucoup aimés, c'était parfait!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'étais enchantée de retrouver Elizabeth et Darcy!

      Supprimer