03 novembre 2019

Autopsie d'une femme plate

Aussitôt téléchargé, aussitôt lu! En effet, ce roman de Marie-Renée Lavoie est plaisant à lire et comme toujours j'ai beaucoup d'atomes crochus avec cette écrivaine.  Par exemple, je partage totalement son aversion pour les souffleuses à feuilles, appareil bruyant et ridicule qui fait son travail moins efficacement que le bon vieux râteau.  J'apprécie également son humour; ainsi elle m'a bien fait rire avec son «ça-suffit», cette masse de gras qui remue quand on lève le bras pour dire «ça suffit»!

J'aime beaucoup retrouver des allusions à la culture de notre génération (les motifs spirographiques d'un tapis!).  J'ai eu toutefois l'impression, que je n'avais pas éprouvée dans ses romans précédents, qu'elle glisse ici et là des expressions anglaises, histoire de plaire aussi aux plus jeunes... y compris un ou deux f*cking, juron que mes amies et collègues dans la vingtaine utilisent à toutes les sauces, ce qui m'énerve au plus haut point mais ça c'est une autre histoire!  D'ailleurs, dans la bouche d'une femme de près de cinquante ans, je trouve cela peu crédible.  La langue québécoise ne manque pourtant pas de sacres pour pimenter nos conversations, pas besoin d'en importer des made in USA!

J'ai surtout trouvé que le sujet de ce roman était moins original que ses deux précédents.  La femme laissée par son mari pour une plus jeune et qui tente de redonner un sens à sa vie... Ça fait un peu chick-lit pour quarantenaire. Agréable à lire, donc, mais pas inoubliable.

Fait cocasse, le roman est publié en France sous le titre: J'irai danser (si je veux). Je suppose que «plate» ne signifie pas la même chose pour les Français que pour nous. Il est même accompagné d'un glossaire!  J'ai bien rigolé en lisant la quatrième de couverture: «frenchage» y est traduit par «flirt»! Hum, non, c'est un peu moins innocent que ça! Si le reste du glossaire est à l'avenant, pas étonnant que certains lecteurs aient eu de la difficulté à suivre (d'après ce que j'ai pu lire sur certains blogues français)!


Autopsie d'une femme plate de Marie-Renée Lavoie, 2017, 244 p.

http://moncoinlecture.com/quebec-en-novembre-2019-recapitulatif-des-billets/
clic -->récap' du défi!

10 commentaires:

  1. ah j'attendais ton billet car j'avais vu le titre dans tes lectures en cours et non, je n'avais pas fait le lien avec l'acception québécoise de plate, maintenant je comprends mieux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, pour nous une femme plate, c'est une femme peu intéressante!

      Supprimer
    2. et "c'est plate" = c'est bête ?

      Supprimer
    3. Dépendant du contexte, c'est bête, c'est dommage, c'est ennuyant...

      Supprimer
  2. Pas mon préféré non plus car moins profond, mais j'avais trouvé ça réjouissant parce que souvent drôle. Et oups... j'utilise beaucoup trop "fuckin'" pour être aussi heurtée que toi. Mauvaise habitude.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le pire c'est que c'est contagieux, j'en viens presque à l'utiliser moi aussi! Argh!

      Mais oui, le roman est très drôle, on ne s’ennuie pas une seconde!

      Supprimer
  3. Je suis en train de lire "la petite et le vieux" de cette auteure et cela me plait beaucoup

    Sinon le sujet de celui ci me tente moins mais sait on jamais : au détour d'un coin de bibliothèque ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coup de cœur pour La Petite et et le vieux, dans mon cas, d'ailleurs j'ai failli le mettre dans les 10 de mon billet d'intro, mais il a fallut faire des choix!

      Sinon, Autopsie... reste un excellent choix quand tu auras envie d'une petite lecture légère et amusante.

      Supprimer
  4. Assez tentée par l'auteure, si ce n'est pas ce titre-là. Vu ton précédent commentaire, je vais peut-être plutôt essayer La Petite et le vieux... en espérant comprendre les expressions québécoise ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Petite et le vieux est vraiment son meilleur, mais c'est vrai qu'il y a beaucoup d'expressions québécoises. J'espère que cela ne t'empêchera pas de l'apprécier!

      Supprimer