05 mars 2021

The Enchanted April (Avril enchanté)

Les voyages vous manquent, vous en avez marre de l'hiver?  Ce roman est pour vous!

On y suit quatre Anglaises de condition sociale et d'âge différents, qui décident sur un coup de tête de louer un petit château en Italie pour un mois.  Chacune a ses raisons, qu'on découvrira peu à peu.  Et ce séjour dans ce décor idyllique, presque magique, aura sur chacune un effet profond... Mais je n'en dis pas plus sur l'intrigue, car finalement il ne se passe pas grand-chose; tout l'intérêt réside dans l'interaction entre les quatre femmes et quelques autres personnages, dans les dialogues fort amusants et surtout dans les magnifiques descriptions du jardin italien au printemps, de ses arbres en fleurs et de sa brise parfumée.

La seule petite chose que je déplore, c'est qu'on ne décrit pas la nourriture offerte aux quatre vacancières.  Elizabeth Von Arnim n'était sûrement pas très gourmande s'il ne lui est pas venu à l'idée de nous parler d'antipasti, de gelati ou d'autres délicieuses spécialités italiennes!  En fait, un des rares passages où la bouffe est mentionnée, c'est quand la vieille Mrs Fisher se désole de l'impossibilité de manger des pâtes avec élégance, et qu'elle se résout à les couper en petits morceaux sous le regard indignée de la domestique! 

D'après certains commentaires que j'ai lus, des lectrices ont été déçues de l'importance qu'ont leur mari dans la vie et les préoccupations de ces femmes.  Je leur rappelle que le livre a été publié en 1922.  Le simple fait que deux des personnages (les deux autres étant soit veuve, soit célibataire) aient décidé de partir en voyage sans demander l'avis de leur époux (ou alors en usant de quelques subterfuges) était déjà presque révolutionnaire!  Bien entendu, certaines idées ne sont plus de mise, mais il faut replacer les choses dans leur contexte.  

Un roman charmant!
 
 
The Enchanted April de Elizabeth Von Arnim, 1922, 216 p.  Titre de la traduction française: Avril enchanté.

2 commentaires:

  1. "La seule petite chose que je déplore, c'est qu'on ne décrit pas la nourriture offerte aux quatre vacancières" --> Ah, en effet, on passe à côté de quelque chose! 😁 La nourriture est ce qui me manque le plus de l'Italie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore les romans où la nourriture est décrite en détails appétissants... Une bonne façon de se régaler sans prendre du poids!
      :-D

      Supprimer