13 juillet 2022

Libration

Les Voyageurs, tome 2

***Attention, gros divulgâcheur du tome 1***

Quelle déception!

Dans cette suite de l'excellent L'Espace d'un an de Becky Chambers, on suit les aventures de l'intelligence artificielle qui quitte le vaisseau dans un nouveau corps à la fin de ce précédent tome.  En parallèle, on découvre la jeunesse d'un autre personnage, dans des passages qui se déroulent une vingtaine d'années plus tôt.

Ce schéma de deux intrigues entremêlées qui généralement se rejoignent à la fin donne souvent de bons résultats.  Mais cela peut être une arme à double tranchant.  Si une des trames est plus intéressante que l'autre, cela peut devenir très frustrant pour le lecteur.

Malheureusement, c'est en plein ce qui se passe ici. Les péripéties vécues par la jeune fille sont assez bien menées, mais notre intérêt retombe chaque fois qu'on revient à la trame principale.  C'est pourtant un sujet qui m'attirait mais il est très mal traité.  L'intelligence artificielle a de la difficulté à s'adapter à son corps et elle apprend à vivre en société, c'est tout, c'est interminable et pétri de bons sentiments. 

En bref, c'est chiant comme la pluie.  Non, c'est injuste pour la pluie!  Hier, justement comme je finissais ce roman, j'ai vu un très bel arc-en-ciel par la fenêtre.  

Du coup, je pense que je ne continuerai pas la série... 


Libration (Les Voyageurs, tome 2) de Becky Chambers, traduit de l'anglais en 2017, 348 p. Version originale: A Closed and Common Orbit (Wayfarers, tome 2), 2016.

6 commentaires:

  1. Il est vrai que la partie autour de l'IA manque un peu de profondeur je te l'accorde mais de là à s'ennuyer, tu es peut-être un peu dure ;)
    A ce sujet-là j'ai trouvé intéressant le parallèle entre l' IA du vaisseau et celle qui "élève" la jeune fille. Cependant les deux sont des "gentilles" peut-être est-ce qui t'a gênée ? Moi c'est justement ce qui a provoqué beaucoup de réflexions.
    Ce serait dommage de t'arrêter car le tome 3 est complètement différent et pourrait te plaire je pense (même si là encore il y a beaucoup de douceur).

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Non, ce côté gentil ne m'a pas dérangée, mais les sentiments sont exprimés de façon peu subtile, tout est souligné à gros traits... Et surtout, je croyais qu'on irait plus loin sur la question de l'IA, là le gros enjeu est de savoir si elle va s'adapter à son nouveau corps, ça s'arrête là... Je suivrai peut-être ton conseil, si tu me dis que le tome 3 est différent... Mais je vais attendre d'avoir digéré un peu cette déception!

      Effacer
    2. Les enjeux du tome 3 n'ont pas grand-chose à voir avec celui-ci (surtout si tu en attendais beaucoup sur l'IA - moi ça m'a un peu réconcilié avec le concept) puisqu'il est tourné vers les humains et leur "arrivée" dans l'espace.
      Bon tout ça me donne envie de lire du Becky Chambers :D

      Effacer
    3. J'avoue que ça a l'air intéressant... Peut-être que je me laisserai tenter, alors, mais en mettant la barre moins haute!

      Effacer
  2. Je viens de le lire aussi! Et c'est marrant, j'ai beaucoup aimé. J'ai été plus prise par l'intrigue passée, moi aussi, mais j'ai aussi aimé la partie dans le présent. Ça me donne un peu le vertige d'imaginer cet être à la fois corporel, par la force des choses, et pas corporel du tout. Et j'adore les deux autres espèces de Becky Chambers, les Aandrisks et les jesaisplusquoi qui changent de genre régulièrement... :)
    C'est "pétri de bons sentiments" --> Ouiii!!! C'est dingue, je devrais détester, mais j'adore!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Ça me frustre tellement de ne pas l'avoir aimé, tu n'as pas idée!

      Effacer