31 mai 2007

Bouche cousue


Bouche cousue de Mazarine Pingeot, publié chez Julliard (Pocket) en 2005. 210 p.

Pour ceux qui comme moi ne sont pas des lecteurs assidus de Paris-Match, rappelons que Mazarine Pingeot est la fille illégitime de François Mitterrand, Président de la République française de 1981 à 1995. Bien que son existence ait été plus ou moins connue du milieu politique et même journalistique (ce que je trouve d'ailleurs formidable, aujourd'hui aucun journaliste ne pourrait résister à un tel scoop!), elle resta inconnue du grand public de sa naissance en 1974 jusqu'en 1994. Dans ce récit autobiographique écrit sous la forme d'un journal intime, où elle s'adresse à son futur enfant, elle raconte son enfance anonyme et surprotégée, et sa relation avec ce père qu'elle adorait. Ne jamais pouvoir répondre sans mentir à la question «Et toi, il fait quoi ton papa?», ne jamais pouvoir ramener de petits amis à la maison, devoir être invisible. Adolescente, quand on dénigre son père, qu'on le calomnie, ne pas pouvoir le défendre de peur de se dévoiler. Tout ça est très bien relaté. C'est vraiment émouvant d'imaginer ce grand homme sérieux et digne (en tous cas c'est la perception qu'on en avait ici au Québec) en train de chanter des berceuses ou de jouer au ping-pong!




Prochaine lecture: Jane Eyre, de Charlotte Brontë.

24 mai 2007

Second Glance

Second Glance, de Jodi Picoult, publié chez Atria Books en 2003, 420 pages.

On parle beaucoup de cette auteure sur la blogosphère anglophone, plus particulièrement de son livre de 2004, My Sister's Keeper. Je n'avais jamais rien lu d'elle, donc quand je suis tombé sur ce bouquin dans une vente de livres usagés, j'ai sauté sur l'occasion!


L'idée de base ressemble un peu à celle du Tableau du Maître flamand, lu il y a quelques semaines: on tente de résoudre un crime qui a eu lieu dans le passé. La comparaison s'arrête là cependant, ce n'est pas du tout le même genre de roman. Ici, le crime en question a eu lieu dans les années 1930 au Vermont. L'auteure en profite pour soulever le voile sur un pan peu connu de l'histoire américaine, les projets eugéniques mis de l'avant par les autorités durant ces années-là dans plusieurs États. On identifiait des familles ou lignées qu'on considérait génétiquement inférieures (généralement de descendance amérindienne, mais aussi canadienne-française, ce qui m'a donné un petit, tout petit aperçu de l'autre côté de la médaille du racisme!) et on stérilisait de façon plus ou moins volontaire les individus les plus «à problèmes». Par exemple, un prisonnier se faisait offrir un raccourcissement de peine s'il acceptait de se soumettre à l'opération; dans les asiles, on pouvait stériliser les patients sans leur demander leur avis si on avait l'accord de deux médecins (et ce, à une époque où on pouvait être interné de force pour dépression ou autres troubles de ce genre!). Mais les techniques de diagnostic prénatal préimplantation utilisées de nos jours pour permettre aux parents porteurs de maladies génétiques graves de concevoir des enfants non porteurs (on crée plusieurs embryons par fertilisation in-vitro, et on ne garde que ceux qui sont sains) ne pourraient-elles pas elles aussi occasionner éventuellement des problèmes éthiques? L'auteure lance la question, à nous de tenter d'y apporter une réponse.

Le début du roman est un peu ardu, de nombreux personnages sont introduits en peu de temps, on s'y perd un peu. Meredith, c'est la généticienne ou la bibliothécaire? Eli, c'est le policier ou le vieil Abenaki? Mais cela vaut la peine de s'accrocher, l'histoire devient vraiment intéressante. Il y est beaucoup question d'amour: amour maternel, fraternel, passion amoureuse... Il y a aussi une bonne touche de fantastique puisqu'un des personnages est un chasseur de fantôme!



Prochaine lecture: Bouche cousue, de Mazarine Pingeot.

20 mai 2007

Premier anniversaire!


J'ai lu... a un an!

Imaginez: lorsque j'ai commencé ce blog en mai 2006, je pensais faire preuve d'originalité, croyant naïvement que j'étais la première à avoir l'idée d'un blog littéraire! Ha! J'ai ensuite découvert (avec joie!) qu'il en existe à la tonne, tant dans la blogosphère francophone qu'anglophone. C'est un plaisir et un honneur de faire partie de cette communauté d'amateurs passionnés du livre.

Une constatation: savoir que j'aurais un commentaire à écrire à la fin de chaque livre a changé mon attitude durant la lecture. Avant, je m'abîmais complètement dans l'histoire, j'oubliais le monde extérieur. Maintenant, un petit coin de mon cerveau reste constamment aux aguets: «Tiens, je pourrais parler de ceci et cela dans mon blog...» C'est peut-être un peu dommage, mais en même temps je crois qu'il est sain de garder un certain sens critique en toute chose, ce que je ne faisais pas tout le temps auparavant.

Un net avantage, c'est que ce blog est un remède infaillible à la défaillance de ma mémoire. En quelques clics j'ai la liste de tous les livres que j'ai lus depuis un an. Pour quelqu'un qui frôle l'Alzheimer comme moi, c'est parfait!

J'ai lu... s'améliore avec l'âge! Pour fêter cet anniversaire, j'ai remplacé la liste des livres lus, qui commençait à alourdir un peu trop la présentation, par un lien vers une liste alphabétique par auteur. J'espère que vous trouverez la navigation dans mon blog facilitée.

Continuez à me laisser vos commentaires, j'apprécie énormément!

17 mai 2007

Liste des livres lus (classés par auteur)

A
Abécassis Éliette: Sépharade
Adams Richard: Watership Down 
Adler Laure et Bollmann Stéfan: Les Femmes qui lisent sont dangereuses 
Alexievitch Svetlana: La Supplication   
Allard Caroline: Les Chroniques d'une mère indigne; Les Chroniques d'une mère indigne 2
Allende Isabel: Portrait sépia
Anctil Gabriel: Sur la 132
Arcand Bernard: Abolissons l'hiver!
Atkinson Kate: Case HistoriesBehind the Scenes at the MuseumHuman Croquet
Atwood Margaret: Le Tueur aveugle - message 1, 2; La Servante écarlate
Audeguy Stéphane: La Théorie des nuages
Audet Dominike: L'Âme du minotaure
Austen Jane: Northanger Abbey; Lady Susan
Auster Paul: The Brooklyn Follies; The Book of Illusions; Oracle Night; The New York Trilogy
Autissier Isabelle: Soudain, seuls  
Aymé Marcel: Uranus

B
Baillargeon Normand: Petit Cours d'autodéfense intellectuelle
Baldacci David: The Camel Club - message 1, 2; Hour Game
Bank Melissa: The Wonder Spot
Banks Russell: The Darling
Baricco Alessandro: Océan mer; Soie; Novecento: pianisteLes Barbares
Barjavel: La Nuit des temps - message 1, 2; L'Enchanteur
Beauchamp Estelle: Un Souffle venu de loin
Beauchemin Yves: Juliette Pomerleau; Renard Bleu
Beaulieu Victor-Lévy: Ma Vie avec ces animaux qui guérissent
Beauverger Stéphane: Le Déchronologue  
Bellavance Dominic: Roman-Réalité
Benacquista Tonino: Saga; Malavita
Bennett Alan: The Uncommon Reader
Beyala Calixthe: Comment cuisiner son mari à l'africaine
Binchy Maeve: Echoes
Birkegaard Mikkel: La Librairie des ombres
Blixen Karen: La Ferme africaine
Boissard Janine: Laisse-moi te dire
Bondurant Matt: The Third Translation
Bouchard Serge: C'était au temps des mammouths laineuxElles ont fait l'Amérique (avec Marie-Christine Lévesque)
Boulgakov Mikhail: Le Maître et Marguerite
Braun Lilian Jackson: The Cat Who Smelled a Rat
Brontë Charlotte: Jane Eyre
Brown Dan: The Lost Symbol; Inferno
Bryson Bill: A Short History of Nearly Everything
Burroughs Augusten: Running with Scissors 
Buteau Hélène: La Fille du tanneur 
Byatt A.S.: Possession (abandon)

C
Cabré Jaume: Confiteor 
Carefoote Pearce J.: Forbidden Fruit
Carrère Emmanuel: Le Royaume; Limonov  
Carrière Jean Claude et Eco Umberto: N'espérez pas vous débarrasser des livres
Castle Richard: Naked Heat
Céline Louis-Ferdinand: Voyage au bout de la nuit
Chandernagor Françoise: La Chambre
Chedid Andrée: La Maison sans racines
Cheng François: Le Dit de Tianyi
Chevalier Tracy: Burning Bright - message 1, 2; Girl With a Pearl Earring
Clarke Susanna: Jonathan Strange & Mr Norrell
Claudel Philippe: Le Rapport de BrodeckLes Âmes grises
Coelho Paulo: Brida (abandon)
Cohen Albert: Belle du Seigneur
Cokal Susann: Mirabilis - message 1, 2
Coleman Anne: I'll Tell You a Secret
Colette: La Naissance du jour; La Chatte; Sido
Conroy Pat: The Prince of Tides
Corbo Claude: Livres québécois remarquables du XXe siècle
Coupland Douglas: Eleanor Rigby
Courtemanche Gil: Un Dimanche à la piscine à Kigali
Cunéo Anne: Le Maître de Garamond

D
Damas Geneviève: Si tu passes la rivière
Davidson Andrew: The Gargoyle
Delacourt Grégoire: La Liste de mes envies
De Los Santos Marisa: Belong to Me
Desjardins Martine: La Chambre verte
Dickens Charles: Great Expectations
Dickner Nicolas: L'Encyclopédie du petit cercle ; Révolutions (avec D. Fortier); NikolskiSix Degrés de liberté
Dompierre Stéphane: Un Petit Pas pour l'Homme - message 1, 2
Doyle Arthur Conan: The Hound of the Baskervilles
Doyle Roddy: The Woman Who Walked Into Doors
Dubois Jean-Paul: Vous plaisantez, monsieur Tanner; Une Vie française
Dumas Alexandre: Le Chevalier de Maison-RougeHistoire de mes bêtes 
Dupont Éric: La Fiancée américaine
Durrell Gerald: Féeries dans l'île; La Forêt ivre; Durrell en Russie

E
Eco Umberto et Carrière Jean Claude: N'espérez pas vous débarrasser des livres
Enard Mathias: Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants
Erdrich Louise: The Plague of Doves
Erre J.M.: Prenez soin du chien
Eugenides Jeffrey: Middlesex

F
Falcones Idelfonso: La Cathédrale de la mer (abandon)
Fallada Hans: Seul dans Berlin
Faulkner William: The Sound and the Fury
Fermine Maxence: L'Apiculteur
Ferrari Jérôme: Le Sermon sur la chute de Rome  
Ferron Jacques: La Chaise du maréchal ferrant
Fforde Jasper: The Eyre Affair; Lost in a Good Book; The Big Over Easy
Fielding Helen: Olivia Joules and the Overactive Imagination
Fleischer Alain: L'Amant en culottes courtes 

Fleutiaux Pierrette: Nous sommes éternels
Flynn Gillian: Gone Girl  
Folco Michel: Même le mal se fait bien; La Jeunesse mélancolique et très désabusée d'Adolf Hitler 
Follett Ken: World Without End; Fall of GiantsWinter of the World 
Forlani Remo: Pour l'amour de Finette
Forster E. M.: Howards End; A Passage to India; A Room with a View
Forster Margaret: Is There Anything You Want?; Have the Men Had Enough?
Fortier Dominique: Du bon usage des étoiles; La Porte du ciel; Les Larmes de saint Laurent; Révolutions (avec N. Dickner); Au péril de la mer 
Fowler Karen Joy: The Jane Austen Book Club
Franceschini Dario: Dans les veines ce fleuve d'argent
François Annie: Bouquiner
Franklin Miles: My Brilliant Career
Fuentes Carlos: En inquiétante compagnie

G
Gaarder Jostein: Le Monde de Sophie; The Christmas Mystery
Gabaldon Diana: A Breath of Snow and Ashes - message 1, 2, 3; Lord John and the Private Matter; An Echo in the Bone; Lord John and the Brotherhood of the Blade
Gaffney Patricia: The Goodbye Summer
Gaiman Neil: American Gods; Anansi Boys; Stardust
Gary Romain: La Promesse de l'aube
Gaskell Elizabeth: North and South (abandon)
Gaudé Laurent: Eldorado; Le Soleil des Scorta
Gauthier Louis: Voyage en Irlande avec un parapluie
Gavalda Anna: Ensemble, c'est tout; Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part
Germain Rafaële: Soutien-gorge rose et veston noir - message 1, 2
Giono Jean: Regain
Glattauer Daniel: Quand souffle le vent du nord
Goetz Adrien: Intrigue à l'anglaise
Golding William: Lord of the Flies
Grangé Jean-Christophe: L'Empire des loups
Gravel François: Adieu, Betty Crocker; Cocorico!
Grisham John: The Broker - message 1, 2; The Appeal; The Summons  
Grogan John: Marley & Me
Gruber Michael: The Book of Air and Shadows

H
Hagena Katharina: Le Goût des pépins de pomme
Hanff Helen: 84, Charing Cross Road
Harris Joanne: Holy Fools
Harrison Jim: Legends of the Fall
Hawking Stephen: A Brief History of Time
Hearn Lian: Le clan des Otori (les 3 tomes) - message 1, 2, 3, 4, 5
Hemingway Ernest: Islands in the Stream; The Old Man and the Sea; A Moveable Feast
Hillerman Tony: Le Premier Aigle
Holland Jennifer: Unlikely Friendships
Hornby Nick: How To Be Good; High Fidelity
Hosseini Khaled: A Thousand Splendid Suns  
Hubbell Sue: Une Année à la campagne
Hunzinger Claudie: La Survivance
Huxley Aldous: Brave New World

I
Ibsen Henrik: Maison de poupée
Indridason Arnaldur: Jar City 
Ishiguro Kazuo: The Remains of the Day
Irving John: Until I Find You: message 1, 2, 3; Last Night in Twisted River; Avenue of Mysteries  

J
Jacobs A.J.: The Year of Living Biblically; The Know-It-All 
James P.D.: Death Comes to Pemberley
Johnson Marilyn: This Book Is Overdue! (abandon)

K
Kessel Joseph: Le Lion
Keyes Marian: Rachel's Holiday
Khadra Yasmina: La Part du mort - message 1, 2
King Stephen: Needful Things; The Eyes of the Dragon; The Stand;The Gunslinger; The Drawing of the Three; The Waste Lands; Wizard and Glass; Wolves of the Calla; Song of Susannah ; The Dark Tower  

Kinsella Sophie: The Undomestic Goddess; Confessions of a Shopaholic
Kourouma Ahmadou: Allah n'est pas obligé
Krakauer Jon: Into Thin Air

L
Laberge Marc: Autour du monde
La Fayette, Madame de: La Princesse de Clèves
Laferrière Dany: Le Charme des après-midi sans fin; Le Cri des oiseaux fous
; L'Odeur du café
Lalonde Robert: C'est le coeur qui meurt en dernier
David Lamb: The Africans (abandon)  
Lamb Wally: I Know This Much Is True
Larsen Reif: The Selected Works of T.S. Spivet
Larsson Stieg: Millénium 1: Les Hommes qui n'aimaient pas les femmes; Millénium 2: La Fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette; Millénium 3: La Reine dans le palais des courants d'air
Launet Édouard: Au fond du labo à gauche 

Laurence Margaret: The Stone Angel; Une Maison dans les nuages
Lavoie Marie-Renée: Le Syndrome de la vis

Leblanc Maurice: Le Bouchon de cristal  
Le Carré John: La Constance du jardinier
Leclerc Félix: Pieds nus dans l'aube 

Leclerc Rachel: La Patience des fantômes
Le Clézio Jean-Marie: Onitsha
Lefebure Mathyas: D'où viens-tu, berger?
Lenoir Frédéric: L'Oracle della Luna;  (avec Violette Cabesos) La Parole perdue 

Leon Donna: Blood From a Stone; The Girl of His Dreams 
Leroux Catherine: La Marche en forêt
Levi Primo: Si c'est un homme
Lévy Marc: Mes amis mes amours
Littell Jonathan: Les Bienveillantes - message 1, 2, 3, 4
Lodge David: Thinks...

London Jack: The Call of the Wild
 

M
Mahfouz Naguib: Impasse des deux palais  
Maine David: Fallen
Mak Geert: Voyage d'un Européen à travers le XXe siècle
Manguel Alberto: Une Histoire de la lecture; La Bibliothèque la nuit; La Bibliothèque de RobinsonThe City of Words (abandon)

Mankell Henning: Profondeurs; Le Chinois; Le Cerveau de Kennedy; Les Chaussures italiennes  
Mann Thomas: La Montagne magique
Marai Sandor: Les Braises
Maugham William Somerset: Of Human Bondage
Mayes Frances: A Year in the World
McCall Smith Alexander: The No. 1 Ladies' Detective Agency
McCarthy Cormack: The Road

McCourt Frank: Les Cendres d'Angela
McEwan Ian: Atonement
McMurray Line: La Beauté des petites bêtes que personne n'aime; Nous, les enfants...; Sacacomie
Melville Herman: Moby Dick

Mercier Pascal: Train de nuit pour Lisbonne    
Ménar Fabien: Le Musée des introuvables - message 1, 2
Michaud Martin: Il ne faut pas parler dans l'ascenseur, La Chorale du Diable
Montero Rosa: Le Roi transparent 

Morrison Toni: Beloved
Mosse Kate: Labyrinth - message 1, 2 ; Sepulchre
Munro Alice: The Progress of Love
Murakami Haruki: Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil; Kafka sur le rivage
Myron Vickie: Dewey (The Small-town Library Cat...); Dewey's Nine Lives


N

Nair Anita: Ladies Coupé
Nantel Jacques: On veut votre bien et on l'aura

Némirovsky Irène: Suite française
Neville Katherine: The Eight; The Magic Circle
Noble Elizabeth: Alphabet Weekends
Northup Solomon: Twelve Years a Slave 

Nothomb Amélie: Ni d'Ève ni d'Adam

O

Oates Joyce Carol: We Were the Mulvaneys
Ortberg Mallory: Texts from Jane Eyre

Osorio Elsa: Luz ou le temps sauvage

P

Paasilinna Arto: Le Lièvre de Vatanen
Paré Éloi: Sonate en fou mineur
Pelletier Jean-Jacques: La Chair disparue (Les Gestionnaires de l'Apocalypse I) (abandon)
Pennac Daniel: Chagrin d'école; Comme un roman; La Petite Marchande de prose
Penny Louise: Still Life

Perec Georges: La Vie mode d'emploi
Pérez-Reverte Arturo: Le Maître d'escrime; Le Tableau du Maître flamand; Club Dumas; Le Capitaine AlatristeLes Bûchers de Bocanegra; Le Soleil de Breda
Peters Ellis: Frère Cadfael fait pénitence
Picoult Jodi: Second Glance
Pingeot Mazarine: Bouche cousue
Plomer Michèle: Le Jardin sablier
Poitras Marie-Hélène: Griffintown  

Popovic Pierre: Le Dzi
Pouchkine Alexandre: La Dame de pique

Poulin Jacques: La Tournée d'automne; Volkswagen blues; Chat sauvage
Powell Julie: Julie & Julia
Powers Richard Galatea 2.2 (abandon)
Pratchett Terry: The Colour of Magic; The Light Fantastic

Proulx Monique: Champagne
Proust Marcel: Du côté de chez Swann; À l'ombre des jeunes filles en fleur; Le Côté de Guermantes; Sodome et Gomorrhe; La Prisonnière; Albertine disparue  


Q

Quint Michel: Effroyables jardins

R

Rabagliati Michel: Paul à Québec
Reeves Hubert: Chroniques du ciel et de la vie; Chroniques des atomes et des galaxies ; Malicorne
Reichs Kathy: Bare Bones - message 1, 2; Grave Secrets; Entre deux os
Remarque Erich Maria: À l'ouest rien de nouveau

Riel Jorn: La Vierge froide et autres racontars
Riggs Ransom: Miss Peregrine's Home for Peculiar Children

Ross Adam: Mr. Peanut
Roth Philip: The Plot Against America - message 1, 2
Rouaud Jean: Les Champs d'honneur

Rouy Maryse: Une Jeune femme en guerre (tome 1); Une Jeune Femme en guerre (tome 2); Une Jeune Femme en guerre (tome 3); Une Jeune Femme en guerre (tome 4), Meurtre à l'hôtel Despréaux
Rowlands Mark: The Philosopher and the Wolf

Rowling J.K.: Harry Potter and the Deathly Hallows
Rushdie Salman: The Enchantress of Florence
Russell Mary Doria: The Sparrow
Russo Richard: Bridge of Sighs

Rutherfurd Edward: The Rebels of Ireland; New York
Ryan Terry: The Prize Winner of Defiance, Ohio

S

Safier David: Maudit Karma (blogueur invité)
Saint-Simon, Duc de: Mémoires - message 1, 2
Saucier Jocelyne: Il pleuvait des oiseaux

Savoie Jacques: Les Soupes célestes
Schmitt Éric-Emmanuel: Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran
Schlink Bernhard: Le Liseur

Sedaris David: Dress Your Family in Corduroy and DenimMe Talk Pretty One Day
Sepulveda Luis: Le vieux qui lisait des romans d'amour; Histoire d'une mouette et du chat qui lui apprit à voler
Setterfield Diane: The Thirteenth Tale
Shaffer Mary Ann & Barrows Annie: The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society 
Sicotte Anne-Marie: Les Accoucheuses (tome 1) - message 1, 2, 3
Smith Wilbur: Warlock
Soseki Natsume: Je suis un chat
Soucy Gaétan: La Petite Fille qui aimait trop les allumettes
Steinbeck John: The Grapes of Wrath; The Acts of King Arthur and His Noble Knights
Stevenson Robert Louis: Travels with a Donkey in the Cévennes
Swarup Vikas: Q & A (Slumdog Millionaire); Six Suspects

T

Tan Amy: The Hundred Secret Senses
Tartt Donna: The Secret History; The Goldfinch
Tesson Sylvain: Dans les forêt de Sibérie   

Teulé Jean: Je, François Villon
Thuy Kim:  Ru

Tolkien JRR: Bilbo le Hobbit 
Tourgueniev Ivan: Premier Amour
Tremblay Larry: L'Orangeraie 
Tremblay Michel: Le Cahier noir ; Bonbons assortis; Un Ange cornu avec des ailes de tôle; Les Vues animées; La Traversée du continent; La Traversée de la ville ; La Traversée des sentiments; Le Passage obligé; La Grande MêléeConversations avec un enfant curieux
Trevor William: The Story of Lucy Gault
Trudel Sylvain: Terre du roi Christian
Tuil Karine: L'Invention de nos vies
 
V 

Vargas Llosa Mario: Tours et détours de la vilaine fille 
Vian Boris: L'Arrache-coeur
Vigan Delphine de:  Rien ne s'oppose à la nuit   

Vigneault Guillaume:  Chercher le vent 
Vonnegut Kurt: Slaughterhouse Five

W
Waters Sarah: Fingersmith; The Night Watch; Affinity
Weiner Jennifer: In Her Shoes
Weir Andy: The Martian  

Winter A.B.:  La Grande Mascarade (abandon)
Woolf Virginia:  Mrs Dalloway 

 
X

Xinran: Chinoises

Z

Zafon Carlos Ruiz: L'Ombre du vent; Le Jeu de l'ange
Zusak Markus: The Book Thief
Zweig Stefan: Vingt-quatre heures de la vie d'une femme
Zweig Stefanie: Une Enfance africaine

16 mai 2007

Echoes


Echoes, de Maeve Binchy, publié chez Century Publishing en 1985, 477p.

Maeve Binchy est une de mes auteures favorites. La grande force de ses romans, ce sont ses personnages, attachants, multidimensionnels, jamais caricaturaux. Même les méchants ont leur côté humain, on comprend pourquoi ils sont ainsi (comme dans celui-ci la femme snobe du médecin du village). J'aime aussi la langue irlandaise, ses tournures de phrases, son humour. C'est pourquoi je recommande vivement à ceux qui le peuvent de lire Binchy en version originale. Ses meilleures oeuvres sont à mon avis Firefly Summer, Tara Road et Scarlet Feather. En français, je ne sais pas du tout ce que ça donne...

L'intrigue de celui-ci est peut-être un peu ordinaire, quoique j'aime bien le thème des échos, ces motifs qui reviennent d'une génération à l'autre. Mais les personnages maintiennent notre intérêt jusqu'à la fin. C'est l'histoire de plusieurs jeunes d'un village de la côte irlandaise: vont-ils y rester confinés toute leur vie ou réussiront-ils à accomplir leurs rêves?

Donc un bon livre dans la tradition Binchy, pas un chef-d'oeuvre mais meilleur que ses plus récents, qui font un peu «recette», je trouve.



Prochaine lecture: Second Glance de Jody Picoult.

03 mai 2007

Mémoires du duc de Saint-Simon

Mémoires du duc de Saint-Simon, publié chez 10/18 en 1974.

J'en avais d'abord entendu parler dans le petit bijou d'Helen Hanff, 84, Charing Cross Road (un recueil de lettres entre une écrivaine américaine et un libraire anglais):

(...) en octobre dernier quelqu'un m'a présentée à Louis, duc de
Saint-Simon, dans une version abrégée minable. Je me suis précipitée à la
Society Library, où les livres sont en libre accès et où on peut tout emprunter
chez soi, et là j'ai trouvé le vrai texte. Depuis, je me vautre dans
Louis. L'édition que je lis est en six volumes et, la nuit dernière, alors
que j'étais au milieu du VIe volume, je me suis aperçue que je ne pouvais pas
supporter l'idée que lorsque je l'aurai rendu, je n'aurai plus de Louis dans la
maison.

La traduction que je lis est de Francis Arkwright et elle est délicieuse,
mais toute édition que vous pourrez trouver et que vous recommanderez me
conviendra. (...)

[Après réception des volumes] Veuillez trouver ci-joint, je vous
prie, s'il plaît à Dieu, un billet de 10 dollars. Y a intérêt à ce qu'il
vous parvienne car des comme ça il n'en pleut pas beaucoup ici ces derniers
temps, mais Louis a absolument voulu que je m'acquitte de ma dette le
concernant, il en a tellement assez de ceux qu'il a connus à la cour qu'il ne
voulait pas s'installer chez un parasite 270 ans plus tard.



Puis à peine quelques jours après cette lecture, une parente qui faisait du ménage dans sa bibliothèque m'offre une anthologie des Mémoires (n'en déplaise à Mme Hanff, une anthologie me convient bien, celle-ci est je crois fort bien faite). Ce n'est pas le genre de livre que j'aurais eu l'idée de lire, mais si Helen a aimé ça, pourquoi pas?

Hé bien, finalement, j'adore. Cela ne se lit pas d'une traite, comme un roman, mais plutôt se déguste quelques pages à la fois. C'est pourquoi je vous en parle avant d'avoir fini -- je n'en suis qu'au tiers environ. Pour tout amateur d'Histoire, et plus particulièrement de romans historiques français, c'est à lire absolument. En effet, quoi de mieux qu'une description de la cour de Louis XIV par quelqu'un qui y a vécu, et qui de surcroît écrit d'une façon incisive et sans ménager les susceptibilités (ces mémoires ne devant être rendues publiques qu'après sa mort)?

Par exemple, Mme de Maintenon, dont j'avais gardé l'image d'une femme pieuse et bonne, est décrite ici comme une hypocrite et une ambitieuse, qui manoeuvra pour discréditer Mme de Montespan et prendre sa place auprès du Roi, et qui fit si bien que celui-ci l'épousa secrètement après la mort de la Reine. Savoureux!

Voici un petit extrait amusant pour vous donner une idée du ton:

Il y avait une prière publique tous les soirs dans la chapelle à Versailles à la fin de la journée, qui était suivie d'un salut avec la bénédiction du saint sacrement tous les dimanches et les jeudis. L'hiver, le salut était à six heures; l'été à cinq, pour pouvoir aller promener après. Le roi n'y manquait point les dimanches et très-rarement les jeudis en hiver. À la fin de la prière, un garçon bleu en attente dans la tribune courait avertir le roi, qui arrivait toujours un moment avant le salut; mais qu'il dût venir ou
non, jamais le salut ne l'attendait. Les officiers des gardes du corps postaient
les gardes d'avance dans la tribune, d'où le roi l'entendait toujours. Les dames
étaient soigneuses d'y garnir les travées des tribunes, et l'hiver de s'y faire
remarquer par de petites bougies, qu'elles avaient pour lire dans leurs livres
et qui donnaient à plein sur leur visage. La régularité était un mérite, et
chacune, vieille et souvent jeune, tâchait de se l'acquérir auprès du roi et de
Mme de Maintenon.

Brissac, fatigué d'y voir des femmes qui n'avaient pas l'air de se
soucier beaucoup d'entendre le salut, donna le mot un jour aux officiers qui
postaient; et pendant la prière il arrive dans la travée du roi, frappe dessus
son bâton, et se met à crier d'un ton d'autorité: « Gardes du roi, retirez-vous:
le roi ne vient point au salut. » À cet ordre tout obéit, les gardes
s'en vont, et Brissac se colle derrière un pilier. Grand murmure dans les
travées, qui étaient pleines; et un moment après chaque femme souffle sa bougie,
et s'en va tant et si bien qu'il n'y demeura en tout que Mme de Dangeau et deux
autres assez du commun.

C'était dans l'ancienne chapelle. Les officiers, qui étaient avertis,
avaient arrêté les gardes dans l'escalier de Blois et dans les paliers, où ils
étaient bien cachés, et quand Brissac eut donné tout loisir aux dames de
s'éloigner et de ne pouvoir entendre le retour des gardes, il les fit
reposter. Tout cela fut ménagé si juste que le roi arriva un moment après, et
que le salut commença. Le roi qui faisait toujours des yeux le tour des tribunes
et qui les trouvait toujours pleines et pressées, fut dans la plus grande
surprise du monde de n'y trouver en tout et pour tout que Mme de Dangeau et ces
deux autres femmes. Il en parla, dès en sortant de sa travée, avec un grand
étonnement. Brissac, qui marchait toujours près de lui, se mit à rire et
lui conta le tour qu'il avait fait à ces bonnes dévotes de cour, dont il s'était
lassé de voir le roi la dupe. Le roi en rit beaucoup, et encore plus le
courtisan. On sut à peu près qui étaient celles qui avaient soufflé leurs
bougies et pris leur parti sur ce que le roi ne viendrait point, et il y en eut
de furieuses qui voulaient dévisager Brissac, qui ne le méritait pas mal
par tous les propos qu'il tint sur elles.